Traitements antiparasitaires généraux

PROGRAMME GÉNÉRAL
MALADIES ET RAVAGEURS PESTICIDES DOSE / HA (POMMIERS DE 5 MÈTRES) NOTE
Débourrement
CHANCRES COPPER SPRAY 50WP 3,20 kg A
TAVELURE POLYRAM DF 6,00 kg B
TAVELURE SUPRA CAPTAN 80 WDG, MAESTRO 80 DF 3,75 kg B
TAVELURE DITHANE, MANZATE 5,00 kg B
TAVELURE PENNCOZEB 4,50 kg B
Débourrement avancé
TAVELURE Comme au débourrement plus :
TAVELURE EQUAL 65 WP 1,08-2,25 kgC D
TAVELURE FLINT 50 WG 140-175 gC D
TAVELURE NOVA 40 W 340 g D
TAVELURE SOVRAN 180-360 gC D
TAVELURE FONTELIS 1,00-1,50 L D
TAVELURE INSPIRE SUPER 836 mL D
TAVELURE SCALA SC 0,75-1,00 LC D
TAVELURE APROVIA 500 mL D
TÉTRANYQUE ROUGE HUILE SUPÉRIEURE 70 S
 BIO 
60 L E
PUNAISE TERNE MATADOR, SILENCER 104 mL F
PUNAISE TERNE MAKO, RIPCORD 400 EC 250 mL F
PUNAISE TERNE POUNCE 520 mL F
PUNAISE TERNE UP-CYDE 2.5 EC 400 mL F
Pré-bouton rose, bouton rose et bouton rose avancé
TAVELURE Comme au débourrement avancéG
TÉTRANYQUE ROUGE APOLLO SC 300 mL H
MINEUSE, NOCTUELLE DU FRUIT VERT ET PUNAISE DECIS 5 EC 250 mL I
MINEUSE, NOCTUELLE DU FRUIT VERT ET PUNAISE MATADOR, SILENCER 83 mL I
MINEUSE, NOCTUELLE DU FRUIT VERT ET PUNAISE AMBUSH 500 EC 400 mL I
MINEUSE, NOCTUELLE DU FRUIT VERT ET PUNAISE MAKO, RIPCORD 400 EC 250 mL I
MINEUSE, NOCTUELLE DU FRUIT VERT ET PUNAISE POUNCE 520 mL I
CARPOCAPSE ISOMATE CM/OFM TT
 BIO 
500 K
Pleine floraison
TAVELURE FLINT 50 WG 140-175 gC L
TAVELURE NOVA 40 W EN MÉLANGE AVEC UN PROTECTANT 340 g L
TAVELURE POLYRAM DF 6,00 kg L
TAVELURE SOVRAN 180-360 gC L
TAVELURE SUPRA CAPTAN 80 WDG, MAESTRO 80 DF 3,75 kg L
TAVELURE DITHANE, MANZATE 5,00 kg L
TAVELURE FONTELIS 1,5 L L
TAVELURE PENNCOZEB 4,50 kg L
Calice (90 % des pétales tombés) à nouaison
TAVELURE Comme à la pleine floraisonM
TÉTRANYQUE ROUGE AGRI-MEK SC 170 mL N
TÉTRANYQUE ROUGE ENVIDOR 750 mL N
HOPLOCAMPE, CHARANÇON DE LA PRUNE CALYPSO 480SC 290-440 mL O
HOPLOCAMPE, CHARANÇON DE LA PRUNE EXIREL 1,0 L O
HOPLOCAMPE, CHARANÇON DE LA PRUNE IMIDAN 70 W 2,68 kg O
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES BIOPROTEC CAF
 BIO 
2,80 L P
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES DIPEL 2X DF
 BIO 
1,1 kg P
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES ENTRUST SC
 BIO 
364 mL P
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES FORAY 48 BA 2,80 L P
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES INTREPID 240F 750 mL P
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES SUCCESS 480SC 182 mL P
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES DELEGATE WG, RADIANT 210-420 g P
Mi-juin à la mi-juillet
TAVELURE EQUAL 65 WP 2,25 kg Q
TAVELURE MAESTRO 80 DF 1,90 kg Q
TAVELURE SUPRA CAPTAN 80 WDG 1,90 kg Q
TAVELURE POLYRAM DF 4,50 kg R
TAVELURE DITHANE, PENNCOZEB 4,50 kg R
TAVELURE MANZATE 5,00 kg R
ACARIENS PHYTOPHAGES ACRAMITE 568-851 mL S
ACARIENS PHYTOPHAGES NEALTA 1 L S
ACARIENS PHYTOPHAGES ENVIDOR 240 SC 0,75 L S
ACARIENS PHYTOPHAGES NEXTER 300-600 g S
CARPOCAPSE ALTACOR 145-215 g T
CARPOCAPSE ASSAIL 70 WP 120-240 g T
CARPOCAPSE CALYPSO 480 SC 290-440 mL T
CARPOCAPSE INTREPID 240F 1,00 L T
CARPOCAPSE IMIDAN 70 WP 2,68 kg T
CARPOCAPSE RIMON 10 EC 0,93-1,4 L T
TORDEUSE À BANDES OBLIQUES Éclaircissage des fruits et taille des gourmands
Mi-juillet à la fin août
TAVELURE SECONDAIRE EQUAL 65 WP 2,25 kg U
TAVELURE SECONDAIRE MAESTRO 80 DF 1,90 kg U
TAVELURE SECONDAIRE SUPRA CAPTAN 80 WDG 1,90 kg U
ACARIENS PHYTOPHAGES ACRAMITE 568-851 g V
ACARIENS PHYTOPHAGES KANEMITE 2,07 L V
ACARIENS PHYTOPHAGES NEALTA 1 L V
ACARIENS PHYTOPHAGES NEXTER 300-600 g V
MOUCHE CALYPSO 480SC 440 mL/ha W
MOUCHE GF-120
 BIO 
1,5 L W
MOUCHE IMIDAN 70 W 2,68 kg W
Après la récolte
CAMPAGNOL DES CHAMPS ROZOL, RAMIK BRUN, RODENT BAIT, RODENT PELLETS minimum de 12 mangeoires X
CAMPAGNOL DES CHAMPS RÉPULSIF À RONGEUR (MÉLANGE LATEX-THIRAM 12 %) J
CHANCRES Consulter le Guide de référence en PFI (fiche 110).

  1. Le COPPER SPRAY peut aussi être appliqué contre les chancres au stade dormant. Toutefois, lorsque appliqué au débourrement, il sera aussi efficace contre la tavelure (voir la fiche 110 du Guide de référence en PFI).
  2. Les traitements au débourrement ne sont généralement pas requis dans les vergers ayant un faible inoculum de tavelure. Pour prévenir les infections primaires, il faut recouvrir le feuillage de fongicide au fur et à mesure qu’il se développe, jusqu’à la fin juin. S’il y a infection alors que le feuillage est mal protégé, faire un traitement pendant la fenêtre de germination. Les fongicides de contact sont efficaces pour tuer les spores jusqu’au moment où elles infectent le feuillage. Il est aussi possible de réprimer l’infection d’une portion des ascospores éjectées en appliquant le fongicide de contact pendant la période de germination. La période d’efficacité des traitements peut être estimée avec un logiciel comme RIMpro. Consulter les fiches 100, 101 et 102 du Guide de référence en PFI.
  3. Utiliser la plus forte dose pour l’éradication ou lorsque la pression est élevée. Ne pas faire plus de 2 applications consécutives sans alterner avec d’autres fongicides. Ne pas dépasser 4 applications par saison.
  4. Les traitements en protection sont recommandés dès le débourrement, mais si des traitements en post-infection sont nécessaires, ces produits le sont aussi à ce moment. La résistance aux fongicides systémiques est rencontrée dans plusieurs vergers. Afin de prévenir son développement, éviter l’emploi répété d’un même fongicide à action systémique au cours d’une saison et alterner les familles de produits. L’utilisation de doses réduites, une couverture inadéquate, des applications répétées et les traitements sur les taches peuvent accélérer le processus. Un abandon temporaire de ces fongicides ne permet pas de corriger le problème. Il peut être nécessaire d’appliquer un fongicide pendant la pluie. Dans ce cas, il ne faut pas employer un produit systémique seul ou en mélange, car les produits systémiques doivent être appliqués uniquement sur du feuillage sec. Utiliser la plus forte dose pour l’éradication ou lorsque la pression de la maladie est élevée. Ne pas faire plus de 2 applications consécutives sans alterner avec d’autres fongicides. Ne pas dépasser 4 applications par saison. Consulter les fiches 101 et 102 du Guide de référence en PFI pour des précisions.
  5. L’application d’huile est la meilleure stratégie en début de saison. Lorsque les conditions ne sont pas optimales (vents, températures froides, couverture incomplète), l’efficacité est faible, et 2 applications à demi-dose sont alors préférables. Une application à demi-dose peut être effectuée jusqu’au pré-bouton rose. Ne pas utiliser CAPTAN ou MAESTRO à l’intérieur d’une dizaine de jours avant ou après une application d’huile. ATTENTION : Pour les cultivars Délicieuse et Empire, toute période de gel survenant moins de 48 heures après un traitement à l’huile risque de causer de la phytotoxicité. Ne pas appliquer en absence d’œufs.
  6. Ces produits sont aussi efficaces contre les arpenteuses, les chenilles à tente et le pique-bouton. Il est déconseillé de les appliquer plus d’une fois par saison, pour ne pas provoquer le développement de résistance et la résurgence d’autres ravageurs.
  7. Plusieurs traitements sont nécessaires avant la floraison car il faut recouvrir le feuillage au fur et à mesure qu’il se développe.
  8. Des traitements sont recommandés à ce stade uniquement si aucune huile n’a été appliquée auparavant et que les populations dépassent le seuil d’intervention. L’AGRI-MEK (voir à la période calice) s’est aussi avéré efficace lorsque appliqué au bouton rose (essais menés au Québec). L’APOLLO s’est aussi avéré efficace lorsque appliqué en mélange avec une demi-dose d’huile supérieure au pré-bouton rose (essais menés au Québec).
  9. Les pyréthrinoïdes ont un effet répressif sur plusieurs espèces de chenilles et les adultes d’hoplocampe. Un traitement effectué à ce stade est complémentaire à celui recommandé au calice contre le charançon et l’hoplocampe. Le MATADOR a une rémanence plus courte que celle des autres pyréthrinoïdes.
  10. Le répulsif à rongeur, badigeonnée ou pulvérisé sur le tronc, ne devrait pas être utilisé seul pour réduire les dégâts de campagnols. Consulter la fiche 113 du Guide de référence en PFI.
  11. Au bouton rose, pour la confusion sexuelle. Pour le petit carpocapse, voir à la section Traitements particuliers. Consultez votre conseiller/conseillère pomicole pour les détails.
  12. Un traitement à cette période est nécessaire s’il y a risque d’infection alors que le feuillage est mal protégé. Cependant, la Loi sur la protection sanitaire des animaux interdit d’ajouter un insecticide (sauf ceux sans toxicité envers les abeilles) à la bouillie utilisée durant la floraison afin de ne pas empoisonner les abeilles. Attention de bien respecter le délai à la récolte le plus élevé dans le cas d’un mélange de 2 fongicides. Consulter les étiquettes pour les produits et les doses recommandés. Attention : FONTELIS peut causer une phytotoxicité en mélange avec CAPTAN ou MAESTRO.
  13. Il est primordial de protéger les fruits jusqu’à la récolte. NOVA, SOVRAN, FONTELIS et FLINT ont une activité d’éradication sur feuillage, non sur fruits.
  14. Ces produits doivent être absorbés par le feuillage. Pour une efficacité maximale d’AGRI-MEK, appliquer dans les 3 semaines suivant la floraison. Un adjuvant doit être ajouté à l’AGRI-MEK (consulter l’étiquette); si l’huile supérieure est utilisée, une concentration de 0,8 % est recommandée afin de réduire les risques de phytotoxicité sur fruits et de conserver l’efficacité du produit. Éviter toute application de captane à l’intérieur d’une dizaine de jours avant ou après une  application d’un mélange contenant de l’huile. Ne pas faire plus d’une application d’AGRI-MEK par saison.
  15. Un 2e traitement contre le charançon peut être appliqué 8 à 10 jours plus tard, si des dégâts récents sont observés (souvent en bordures). À moins de conditions climatiques adverses, les traitements contre le charançon seront beaucoup plus efficaces s’ils sont effectués en soirée, alors que tous les jets sont ouverts. Afin de protéger les espèces utiles, il n’est pas recommandé d’appliquer des pyréthrinoïdes après la floraison, sauf dans certains cas (voir ci-contre). Les insecticides utilisés au bouton rose contre les punaises et les mineuses sont également efficaces contre l’hoplocampe.
  16. La période optimale d’intervention contre la TBO se situe juste avant l’apparition des premières chrysalides (environ 5 jours après le calice). Par la suite, les interventions chimiques contre cet insecte ne sont habituellement ni rentables ni recommandées, sauf dans des cas particuliers. Le traitement doit être appliqué sous forme diluée après la floraison lorsque la météo est propice (température au-dessus de 15 °C et peu de vent). Pour plus d’information et d’autres stratégies de traitements, consulter la fiche 74 du Guide de référence en PFI.
  17. Des applications peuvent être nécessaires à cette période surtout sur les pommiers standards si la météo est favorable au développement de tavelure secondaire sur fruit (« pin point »).
  18. ATTENTION le délai avant la récolte est valide aussi pour les variétés d’été!
  19. Afin de prévenir la résistance, ne pas répéter une application de ces produits sans changer de groupe chimique. Ne pas appliquer en mélange avec d’autres produits. Appliquer si aucune pluie n’est prévue dans les 24 h suivantes; bien mouiller le dessous des feuilles et le centre des arbres. Attendre une dizaine de jours avant d’évaluer l’efficacité des traitements. Voir également les remarques de la période Mi-juillet à la fin août.
  20. Consulter la fiche 76 du Guide de référence en PFI pour des précisions. Le moment du traitement dépend du produit choisi. Selon le degré d’infestation, des interventions répétées peuvent être nécessaires. RIMON et INTREPID doivent être appliqués avant la ponte (vers la mi-juin, soit 100DJ10 après les premières captures d’adultes). Avec les produits ALTACOR, CALYPSO et ASSAIL, la première intervention doit être effectuée vers la fin de juin. L’IMIDAN doit être appliqué à partir du début de juillet. Le DELEGATE est aussi efficace mais, afin de prévenir le développement de résistance, il est préférable de l’employer comme outil de lutte contre la tordeuse à bandes obliques. La résistance aux organophosphorés et la résistance croisée avec des diacylhydrazines sont présentes dans certains vergers du Québec
  21. Des applications peuvent être nécessaires à cette période, surtout sur les pommiers standards si la météo est favorable au développement de tavelure secondaire sur fruit (« pin point »).
  22. Les acariens nuisibles durant cette période sont principalement le tétranyque rouge, le tétranyque à deux points et l’ériophyide du pommier. Plusieurs prédateurs d’acariens sont aussi actifs à cette période. Pour préserver leur activité, ne pas appliquer de produits qui leurs sont toxiques et éviter d’intervenir lorsque les populations sont en deçà des seuils d’intervention. L’ériophyide est généralement plus sensible aux acaricides que les tétranyques. Ne pas appliquer en mélange avec d’autres produits. Attention au délai à la récolte pour NEXTER qui est de 25 jours.
  23. Le dépistage des adultes jusqu’à la fin août (voir ci-après) est indispensable pour déterminer la nécessité des traitements. Pour plus de renseignements, surveiller les communiqués du Réseau d’avertissements phytosanitaires ou consulter votre conseiller pomicole. Lorsque la mouche de la pomme est le seul insecte à contrôler, l’IMIDAN recommandé à ce stade s’est avéré efficace à demi-dose (essais menés au Québec). ATTENTION! Le GF-120 s’applique différemment des produits habituels, soit à l’aide d’un pulvérisateur portatif monté sur un VTT. Si le carpocapse cause encore des problèmes à cette période (2e génération), voir la section Mi-juin à la mi-juillet.
  24. Ces produits s’emploient sous forme d’appât dans des mangeoires permanentes. Consulter la fiche 113 du Guide de référence en PFI.

 BIO  Admissible en production biologique (vérifier avec votre organisme de certification).