Dernière mise à jour le 11 octobre 2018
Eriosoma lanigerum (Hausmann)    Hemiptera : Sternorrhyncha : Aphididae
Wooly apple aphid icône poussesicône poussesicône racines
Colonies 9–10 générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

puceron lanigère du pommier (adulte)

A (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

puceron lanigère du pommier (larves)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

puceron lanigère du pommier (colonie)

C (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

puceron lanigère du pommier (dégât)

D (photo : Léo-Guy Simard – Agriculture et Agroalimentaire Canada)
Caractéristiques

Les colonies d’adultes et d’immatures, de couleur rouge-brun (A, B), produisent des sécrétions cireuses ayant l’apparence de petites touffes de laine ou de ouate (C). Chez ce puceron, les cornicules ne sont pas visibles et sont réduites à des pores abdominaux.

Répartition

L’espèce est répandue et constitue un important ravageur dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque au pommier et au poirier. Ce puceron provoque la formation de nodules sur les parties ligneuses de l’arbre et les racines (D). Ces nodules peuvent éclater et favoriser le développement de chancres. Le puceron sécrète un miellat sur les feuilles et les fruits, favorisant l’apparition de fumagine.

Moyens de lutte

L’utilisation de porte-greffes résistants est recommandée. Protéger les parasitoïdes naturels. Surveiller les colonies au niveau des cicatrices de taille et des branches intérieures et supérieures, à partir du début ou du milieu de l’été; au besoin, utiliser des insecticides sélectifs (aphicides) une fois l’espèce apparue.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers