Message technique du 31 juillet 2018

 

 

Mouche de la pomme

Captures à la hausse depuis la semaine passée.  C’est maintenant la majorité des vergers qui ont dû traiter ou qui s’apprêtent à le faire, localement ou sur toute la superficie, selon les situations. 

 

Carpocapse

Baisse des captures depuis les deux dernières semaines.  C’est la semaine passée que l’on a eu les plus faibles captures, indiquant la fin de la première génération de ce ravageur. 

 

Tétranyques et prédateurs naturels

Augmentation rapide des populations de mites dans certains secteurs avec très peu ou pas de prédateurs naturels.  Nous avons toutefois pu observer plusieurs blocs où le contrôle naturel fonctionne très bien, avec de fortes populations d’agistèmes et  de phytoséides principalement.  On a également pu apercevoir dans plusieurs vergers des thrips prédateurs, ainsi que de bonnes populations de punaises de la molène.  De petits asticots ont aussi été observés. 

 

Autres prédateurs naturels

Dans des vergers sous confusion sexuelle, qui n’ont fait aucun traitement pour le carpocapse, une grande quantité d’œufs de chrysopes a été observée.  Des larves de cécidomyies prédatrices ainsi que des larves de syrphes ont aussi été observées dans les colonies de pucerons.  De plus, des larves de tordeuses à bandes obliques ont été trouvées mortes, parasitées par la larve des mouches tachinaires, ce qui n’est pas observé souvent ! J

 

Scarabées japonais

Très faible présence de l’insecte et de dommages en général.  Un seul bloc de prunier où sa présence était plus problématique. 

 

Pucerons lanigères

Très faible présence dans quelques vergers. 

 

 

 

L’équipe pomme du Dura-Club

 

Dura-Club inc.

2, Adhémar-Cusson, suite 4

Bedford, Qc., J0J 1A0

Tél.: (450)248-0454

Fax : (450)248-2270

cid:<a href=image001.png@01D3A1C3.9F766EF0″>