Dernière mise à jour le 29 avril 2019

TAVELURE : SAVIEZ-VOUS POUR L’URÉE? (V. Philion)

D’ici au débourrement, investissez dans l’intervention la plus rentable de l’année : la prévention des éjections. En effet, la stratégie la plus efficace pour réprimer la tavelure, mais aussi la plus négligée, est de prévenir une partie des éjections en éliminant la litière de feuilles au sol ou en favorisant sa dégradation. Différentes techniques sont possibles et près d’une dizaine d’entre elles sont décrites en détail dans le Guide de référence en production fruitière intégrée(Guide de PFI) (fiche 101). La plus populaire et la plus facile consiste à broyer autant que possible les feuilles mortes au moment du déchiquetage du bois de taille. L’application d’urée au sol est également préconisée en PFI, mais est interdite en production biologique. Toutes les mesures de réduction d’inoculum agissent comme une police d’assurance et réduiront le risque de voir apparaître la tavelure malgré votre programme de traitements réguliers.

Le traitement « classique » est fait avec une solution de 50 kg d’urée par hectare dans un volume d’eau suffisant pour dissoudre l’urée. Les Américains préconisent près de 1 000 litres d’eau par hectare (40 lbs d’urée dans 100 gallons par acre), mais il n’est pas nécessaire d’utiliser un volume aussi élevé. Il est possible de dissoudre 50 kg d’urée dans 75 litres d’eau à 0 °C, mais c’est plus facile avec les volumes usuels (ex. : 250 l/ha). Il n’y a donc pas de problème de préparation. L’efficacité est proportionnelle à la quantité d’urée appliquée. Donc diminuer la quantité d’urée par hectare diminue l’efficacité de la technique.

Pour les traitements au sol, vous pouvez l’appliquer avec votre pulvérisateur conventionnel de deux manières : soit en utilisant seulement les jets du bas ou, mieux encore, en branchant une simple rampe horizontale (style herbicide) avec des buses qui couvrent au mieux la largeur de la rangée. Il est également possible d’utiliser votre pulvérisateur d’herbicide conventionnel et de le modifier pour couvrir plus large. Cette dernière solution est moins intéressante à cause des volumes d’eau importants à transporter. L’objectif est de bien mouiller la zone où on trouve les feuilles en litière, souvent le long du rang. Utilisez 200-400 l/ha au maximum pour éviter le ruissellement. L’application d’urée après le déchiquetage donne les meilleurs résultats. Évitez d’appliquer l’urée juste avant une pluie. Comme l’urée est très soluble, elle serait alors rapidement éliminée par ruissellement. Cependant, le temps de contact requis entre l’urée et les feuilles de litières pour maximiser l’efficacité n’a pas été étudié spécifiquement. L’urée appliquée à la volée en granules n’est pas absorbée également par la litière et n’est donc pas aussi efficace.

 

CARPOCAPSE : AIDE FINANCIÈRE POUR  LA CONFUSION SEXUELLE (A. Charbonneau et D. Cormier)

Les frais d’achat des diffuseurs et des pièges Delta sont subventionnés à 70 % par le volet 1 du Programme Prime-Vert. Une aide financière de 90 % est également possible pour les entreprises qui répondent à l’un des critères suivants : 1) l’intervention est liée à un projet d’approche de mobilisation collective reconnue par le Ministère; 2) un ou des producteurs de l’entreprise agricole sont de la relève agricole; 3) l’entreprise détient une précertification ou une certification biologique pour son verger ou un cahier des charges en matière de production durable reconnu par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ). Le programme permet une aide financière maximale de 12 000 $/année par exploitation agricole. Consultez les détails iciou parlez-en à votre conseiller pomicole.

L’utilisation de la confusion sexuelle pour lutter contre le carpocapse de la pomme permet de réduire le nombre d’applications d’insecticides dans les vergers. La diminution moyenne du nombre d’applications d’insecticides visant le carpocapse de la pomme est respectivement de 31 % dès la première année d’utilisation, de 57 % deux ans après le début de l’utilisation et de 70 % à partir de la troisième année de l’utilisation de la confusion sexuelle. Au Québec, en 2018, cette méthode de lutte a été utilisée sur plus de 1 307 hectares de vergers.

La méthode de la confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme a été synthétisée dans 4 fiches techniques : Principes de base et aide financière disponible, Calcul du patron d’installation des diffuseurs, Installation des diffuseurs (ISOMATE®-CM/OFMTT) et Observation hebdomadaire et traitement insecticide. Une cinquième fiche technique explique Comment fabriquer soi-même les outils nécessaires à la pose des diffuseurs et des pièges Delta.

Ne manquez pas cette belle occasion de réduire votre utilisation d’insecticides et de protéger l’environnement et la santé! Commandez dès maintenant vos diffuseurs à phéromone pour lutter contre le carpocapse de la pomme!

 

L’AFFICHE 2019 « PRODUCTION FRUITIÈRE INTÉGRÉE » EST ARRIVÉE (G. Chouinard)

La version 2019 de l’affiche Production fruitière intégrée a été distribuée au début avril à tous les producteurs membres via un envoi postal des Producteurs de pommes du Québec.

Nouveautés cette année :

Vous ne l’avez pas reçue? Elle est téléchargeable gratuitement sur Internet. Une version plus adaptée à la lecture sur ordinateur est également disponible dans le Guide de PFI, en particulier des tableaux sur les acaricides, les insecticides, les fongicides, les recommandations générales et les traitements particuliers.

Cet avertissement a été préparé par Gérald Chouinard, agronome-entomologiste, Ph. D., et Vincent Philion, agronome-phytopathologiste (IRDA). Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter les avertisseurs du réseau Pommier ou le secrétariat du RAP. La reproduction de ce document ou de l’une de ses parties est autorisée à condition d’en mentionner la source. Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaires est cependant strictement interdite.