L’avertissement du RAP publié aujourd’hui a été rédigé avant que les résultats de comptage des éjections d’ascospores soient disponibles. Nous avons observé aujourd’hui un niveau d’éjection plus élevé qu’anticipé par RIMpro. Le logiciel a vraisemblablement 3-4 jours d’avance (trop rapide) par rapport à la réalité biologique. Il faudra donc attendre à la prochaine averse pour déclarer la fin des éjections dans les régions les plus chaudes du Québec. D’un point de vue agronomique, la fin de la croissance suffit à elle seule à arrêter la tavelure puisque seules les nouvelles feuilles des pousses en croissance peuvent être infectées.

 

Ascospores prêtes à l’éjection et leur cumul sur la saison.