Punaise translucide

Pour une copie de l'article :
Hyaliodes vitripennis (Say)    Hemiptera : Heteroptera : Miridae
Glassy-winged mirid bug icône acariens (oeufs et formes mobiles)icône acariens (oeufs et formes mobiles)icône acariens (oeufs et formes mobiles)icône cicadellesicône larvesicône pucerons
Larve et adulte 1 génération
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

punaise translucide (adulte)

A (photo : Bernard Drouin – Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec)

punaise translucide (larve)

B (photo : Bernard Drouin – Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec)
Caractéristiques

L’adulte est semblable à la punaise terne (Lygus lineolaris), mais sa tête est plus allongée et ses ailes sont translucides et portent deux lignes noires obliques (A). En outre, la punaise translucide ne présente pas d’écusson crème, contrairement à la punaise terne, et ses antennes sont rayées. La larve est verte et son abdomen se termine par un appendice rouge en forme de banane (B).

bonhomme sourire (peu ou pas toxique) Cette punaise est peu sensible à certains insecticides organophosphorés, notamment ceux utilisés contre la mouche de la pomme.

Situation

La larve et l’adulte sont prédateurs de divers insectes, comme les pucerons, les chenilles, les psylles et les acariens phytophages et prédateurs.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.