Les dernières ascospores de la saison arrivent à maturité et les éjections suffisamment importantes pour provoquer une infection achèvent. À partir des relevés d’éjections forcées en laboratoire publiées en ligne et du simulateur RIMpro, nous pouvons établir un pronostic:

Dans toutes les régions limitrophes à Montréal incluant l’Estrie, la première ascospore de la saison est arrivée à maturité entre le 9 et le 14 avril. Dans tous les cas, la dernière éjection devrait coïncider avec la pluie du 9 juin. Même si les éjections forcées du 3 juin étaient importantes, elles devraient s’estomper rapidement. Selon RIMpro, la légère incertitude sur la date du début des éjections ne devrait pas avoir d’impact sur la date de la dernière éjection, mais pourrait affecter son intensité.

Québec: Les échantillons ne sont pas envoyés au laboratoire aussi fréquemment et il est donc plus difficile d’établir la tendance pour cette région. Avec une première ascospore à maturité vers le 29 avril, la fin des éjections mesurables devrait avoir lieu vers le 20 juin.

Les dernières éjections prévues sont associées à un indice de risque (RIM) assez faible. Dans les vergers très propres où la litière est broyée, ce risque est probablement insuffisant pour mener à des taches. La fin des éjections ne signifie pas nécessairement la fin des traitements, mais marque la fin des risques de nouvelles infections primaires dans les vergers.  D’ici la fin de la sortie des taches, une couverture moins stricte en fonction de la croissance est conseillée. Dans les vergers où des taches sont apparentes, l’indice RIM n’a aucune utilité et les traitements doivent continuer sans relâche au moins jusqu’à la fin de la croissance pour limiter la progression des infections secondaires.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire