Pour une copie de l'article :

Dernière mise à jour le 18 avril 2021
 

Lors des pluies froides, le rythme des éjections est ralenti. Dans ces conditions, même si la durée de mouillure des feuilles est suffisante pour une infection, le risque de la tavelure n’augmente pas parce que les spores éjectées sont peu nombreuses. Les spores éjectées jeudi le 15 avril pourront infecter lentement le feuillage d’ici la fin de la mouillure (samedi 17), mais en l’absence de nouvelles éjections le risque n’est pas accentué.  La simulation illustre bien que l’inventaire des spores matures est faible et qu’aucune éjection n’était prédite ce matin (vendredi 16). L’augmentation de la température prévue plus tard aujourd’hui favorise à nouveau les éjections. Mais ces spores peu nombreuses n’auront pas assez de temps de mouillure pour provoquer une “nouvelle” infection.

L’infection des spores éjectées jeudi sera complétée samedi matin. Actuellement, la germination (nuage blanc) et le début d’infection (orange) sont en cours. Il est encore temps de tuer l’infection aujourd’hui avec un traitement de bicarbonate en mélange avec du soufre. À mesure que le champignon se développe sous la cuticule des feuilles, il devient progressivement plus difficile à atteindre et seuls les fongicides de synthèse en sont capables. Les infections par temps froid sont idéales pour les traitements de germination, ou immédiatement après le début de l’infection, puisqu’elles laissent du temps pour agir.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire