Pour une copie de l'article :

SITUATION DANS LES VERGERS (POMMIERS, INSECTES ET ACARIENS)
(F. Pelletier et G. Chouinard)

Avec l’arrivée de températures plus fraîches, le développement des pommiers se poursuit, mais plus lentement. Pour le cultivar McIntosh, les derniers stades observés dans les différentes régions pomicoles sont les suivants :

  • Le « prébouton rose » a été atteint le 19 avril en Montérégie et dans la région de Missisquoi, et le 20 avril au sud-ouest de Montréal.
  • Le « débourrement avancé » a été atteint le 14 avril, dans les Laurentides et en Estrie, dans les sites les plus hâtifs de ces régions.
  • Le « débourrement » est atteint dans les sites les plus hâtifs de la région de Québec.

Selon les prévisions des prochains jours, le stade « bouton rose » est attendu pour le 29 avril dans les régions les plus hâtives (voir le sommaire pour l’ensemble des prévisions et des observations par région).

L’activité de la punaise terne a été faible au cours des derniers jours. Le seuil d’intervention a été atteint localement dans quelques vergers seulement.

Selon le modèle de prévision, l’éclosion des œufs de tétranyque rouge devrait être amorcée dans les régions les plus hâtives (Montérégie, Missisquoi, Sud-Ouest), mais aucune observation d’éclosion n’est encore rapportée par les collaborateurs du Réseau-pommier. Dans les régions de l’Estrie et des Laurentides, le modèle prédit le début de l’éclosion à la fin de la semaine prochaine (voir le sommaire).

Les premières captures de mineuse marbrée sont rapportées dans la Montérégie et le Sud-Ouest de Montréal. Selon le modèle prévisionnel, les premières captures d’hoplocampe des pommes pourraient être observées à partir de la fin semaine de prochaine, dans les régions les plus chaudes (Montérégie, Missisquoi, Sud-Ouest).

Une première chenille de tordeuse à bandes obliques a été observée dans la région de Missisquoi. La présence occasionnelle de ravageurs mineurs (thrips du poirier, taupins, orcheste du pommier) a aussi été rapportée par quelques observateurs du Réseau-pommier.

 

TEMPÉRATURES GÉLIVES
(G. Chouinard)

Image Agri-RéseauNeige sur bourgeons, 21 avril 2021. Photo : F. Pelletier (IRDA)

Le débourrement hâtif des pommiers expose les bourgeons à des risques accrus de gels nocturnes. Des périodes de gel sont prévues pour les prochains jours dans la majorité des régions, mais elles devraient normalement rester en-deça des températures critiques. Ces températures sont indiquées dans le tableau ci-dessous en fonction des différents stades de développement du pommier.

Températures critiques en fonction des stades de développement du pommier
Stade phénologique Débourrement Débourrement avançé Prébouton rose Bouton rose Bouton rose avançé Pleine floraison Calice et plus
Metttant en péril
10% des bourgeons
-7,8 -5,0 -2,8 -2,2 -2,2 -2,2 -2,2
Tuant 10% des bourgeons -9,4 -6,7 -4,4 -3,9 -2,8 -2,2 -2,2
Mettant en péril
90% des bourgeons
-12,2 -9,4 -6,1 -3,9 -3,9 -3,9 -3,9
Tuant 90% des bourgeons -15,0 -12,2 -8,9 -6,7 -5,6 -5,0 -5,0

Source : Washington State University (températures mortelles) et University of Vermont (températures à risque).

 

LA TAVELURE PAR TEMPS FROID

(V. Philion)

Consultez les billets publiés sur la plateforme PFI: ici et ici.

 

INTERVENTIONS CONTRE LES INSECTES ET ACARIENS
(G. Chouinard)

Tétranyque rouge et cochenilles 
Trop tard pour appliquer l’huile? Pas pour les œufs de tétranyques. La période actuelle est théoriquement une période recommandable pour un traitement à l’huile supérieure; c’est la météo actuelle qui ne l’est pas! Lorsqu’appliquée dans de bonnes conditions, l’huile est très efficace autant sur les œufs que sur les premiers stades de développement du tétranyque. Pour plus de détails, consultez l’avertissement de la semaine dernière et la fiche 93 du Guide de PFI.

Punaise terne 
Pour évaluer le risque posé par ce ravageur, il faut tenir compte non seulement des captures sur les pièges, mais aussi de l’activité observée sur les bourgeons, de l’historique de la parcelle, des variétés présentes, des conditions climatiques et du type de mise en marché (voir la fiche 65 du Guide de PFI pour les seuils d’intervention).  Le moment de l’intervention est important et doit coïncider avec les conditions favorables à l’activité de la punaise (peu ou pas de vent, température au-dessus de 15 °C et pas de pluie), ce qui se produit le plus souvent entre le « débourrement avancé » et le « prébouton rose ».

 

OBSERVATIONS ET PRÉVISIONS DU RÉSEAU EN DATE DU 20 AVRIL
(F. Pelletier)

Cliquez ici pour consulter le sommaire préparé chaque semaine pour les différentes régions pomicoles.

 

POUR EN SAVOIR PLUS
(G. Chouinard)

Cliquez ici pour les messages des conseillers du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), les dernières prévisions et les observations en temps réel dans les vergers pilotes du Réseau-pommier.

 

Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire