Maladie X

Pour une copie de l'article :
Phytoplasme X du pêcher
X-disease icône feuillesicône feuillesicône pêchesicône pêches

maladie X (branches)

A (photo : Thomas Burr – Cornell University)

maladie X (fruits)

B (photo : Thomas Burr – Cornell University)

maladie X (feuilles)

C (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)

maladie X (arbre)

D (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)
Hôtes

Cerisier, pêcher.

Symptômes

Cette maladie est causée par un phytoplasme et touche de nombreuses variétés d’arbres fruitiers à noyau. Chez le cerisier, les arbres infectés ont tendance à dépérir et ont l’air chétif (A). Le rythme du dépérissement varie selon le porte-greffe. Les cerisiers ayant un porte-greffe résistant, comme le Mahaleb, dépérissent rapidement à cause d’une réaction d’hypersensibilité au point de greffe. Dans le cas d’un porte-greffe sensible, par exemple le Mazzard ou le Colt, le dépérissement s’échelonne sur plusieurs années. Les cerises des arbres infectés ont tendance à être petites, aplaties, pointues et pâles et sont confinées à quelques branches, parmi des fruits normaux [(B). Chez le pêcher, les bords des feuilles s’enroulent vers l’intérieur après plusieurs mois. Des taches aqueuses apparaissent, rougissent, se nécrosent puis se détachent, ce qui donne aux feuilles un aspect déchiqueté (C). On observe une chute des feuilles par endroits ou dans tout le houppier, les seules feuilles restantes se trouvant à l’extrémité des branches. L’arbre entier peut présenter des symptômes deux à trois ans après l’infection initiale (D).

Répartition

Maladie présente dans l’est des États Unis, mais surtout nuisible au Michigan, dans la vallée de l’Hudson (dans l’État de New York) et dans le sud de la Nouvelle-Angleterre. Elle a été signalée occasionnellement dans la région de Cumberland-Shenandoah.

Maladies et troubles similaires

Une carence en azote peut causer l’apparition de taches rouges sur les feuilles du pêcher. Le chancre bactérien peut causer, chez les cerisiers relativement âgés, un dépérissement pouvant être confondu avec les symptômes de la maladie X. Une récolte excessive de cerises douces chez les cerisiers sur porte-greffe Gisela entraîne parfois un mûrissement inégal des fruits.

Moyens de lutte

Le cerisier de Virginie (Prunus virginiana L.) est un hôte et un réservoir naturel pour l’agent pathogène causant la maladie. L’infection est transmise par des cicadelles ayant été en contact avec des semis infectés de cerisier de Virginie, de cerisier des oiseaux ou de cerisier à cerises douces. Le seul moyen de lutte efficace contre cette maladie est l’éradication des sujets infectés de ces trois types de cerisiers dans un rayon de 150 m de tous les vergers de pêchers, de nectariniers et de cerisiers.

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.