Livrée d’Amérique

Pour une copie de l'article :
Malacosoma americanum (Fabr.)    Lepidoptera : Lasiocampidae
Eastern tent caterpillar icône feuilles
Larve 1 génération
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

livrée d'Amérique (adulte)

A (photo : Léo-Guy Simard – Agriculture et Agroalimentaire Canada)

livrée d'Amérique (larve)

B (photo : Léo-Guy Simard – Agriculture et Agroalimentaire Canada)

livrée d'Amérique (dégât)

C (photo : Marcel Mailloux – Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec)
Caractéristiques

Le papillon est brun rougeâtre, portant en travers des ailes deux bandes parallèles blanches (A). Les amas d’œufs noirs lustrés sont pondus autour de tiges, prenant ainsi la forme d’un anneau. La chenille porte de longues soies le long du corps et arbore une rayure jaune sur le dos (B).

Répartition

L’espèce est présente dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque au pommier, au pêcher et au prunier. La défoliation des branches touchées survient en quelques jours. Seules les chenilles de la livrée d’Amérique tissent des tentes entre les branches des arbres (C).

Espèces semblables

Le papillon de la livrée des forêts (Malacosoma disstria) porte sur ses ailes des bandes brunes plutôt que des bandes blanches. La chenille de cette espèce présente sur le dos une rangée de taches allongées.

La livrée d’Amérique se distingue de la chenille à tente estivale (Hyphantria cunea) par le moment de l’infestation (printemps dans le cas de la livrée d’Amérique et milieu de l’été ou période plus tardive dans le cas de la chenille à tente estivale) et par l’emplacement des tentes (points de ramification centraux dans le cas de la livrée d’Amérique et extrémité des branches dans le cas de la chenille à tente estivale).

Moyens de lutte

Éliminer physiquement les colonies en retirant les tentes et les chenilles de l’arbre; éliminer les amas d’œufs repérés durant la taille. Intervenir de façon localisée dans le cas des arbres les plus gravement touchés. En cas d’infestation d’importance économique, utiliser des insecticides sélectifs (par exemple, Bacillus thuringiensis) ou des insecticides à large spectre.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.