Chrysopes et hémérobes

Pour une copie de l'article :
Neuroptera : Chrysopidae
Green lacewings icône puceronsicône puceronsicône cicadellesicône oeufsicône acariens (oeufs et formes mobiles)icône cochenilles
Neuroptera : Hemerobiidae
Brown lacewings icône puceronsicône puceronsicône cicadellesicône oeufsicône acariens (oeufs et formes mobiles)icône cochenilles
Tous les stades 2–3 générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

chrysope (adulte et larve)

A (photo : Bernard Drouin – Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec)

chrysope (larve)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

chrysope (œufs)

C (photo : New York State Agricultural Experiment Station)
Caractéristiques

Le chrysope adulte est vert (A) alors que l’hémérobe est brun clair. Tous deux possèdent de grandes ailes membraneuses et translucides formant un toit au-dessus du corps. Les hémérobes font généralement la moitié de la grosseur des chrysopes. La larve a un abdomen effilé et possède de grosses mandibules (B). Les œufs (1 mm) des chrysopes sont blanc-vert et dressés sur de longues soies rigides (10 mm) (C); ils sont pondus individuellement ou en groupes. Les œufs des hémérobes sont pondus individuellement sur la surface des plantes et sont dépourvus de soies.

bonhomme triste (modérément toxique) Les chrysopes et les hémérobes sont sensibles à la plupart des insecticides à large spectre.

Situation

Chez plusieurs espèces, la larve et l’adulte sont prédateurs d’acariens et d’insectes à corps mou.

bonhomme sourire (peu ou pas toxique) Lorsqu’il y a une larve pour 70 pucerons, une répression naturelle est possible.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.