Dernière mise à jour le 25 février 2018
 

Epitrimerus pyri (Nalepa)    Acari :Eriophyidae
Pear rust mite icône feuillesicône poiresicône poires
Formes mobiles 2–3 générations
Pré-bouton blanc Bouton blanc Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

ériophyide du poirier (adultes)

A (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

ériophyide du poirier (dégât)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

ériophyide du poirier (dégât)

C (photo : New York State Agricultural Experiment Station)
Caractéristiques

L’espèce hiverne sous la forme d’un minuscule adulte brun clair cunéiforme observable à un grossissement d’au moins 15× (A). La forme estivale est presque blanche et encore plus petite que la forme hivernante.

Répartition

L’espèce est présente dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque au poirier. Elle se nourrit sur les premiers tissus verts apparaissant à la base des bourgeons, puis s’attaque aux feuilles et aux fruits. Les feuilles des arbres touchés deviennent brunes ou bronze (B), ce qui peut freiner la croissance chez les jeunes arbres. Les dommages causés aux fruits sont beaucoup plus importants chez les arbres âgés; l’espèce peut causer une grave apparition de liège à la surface des fruits et la rendre entièrement rugueuse et brune (C), ce qui masque partiellement ou totalement les caractères attrayants de la peau propres à chaque variété. Au début de la saison de croissance, l’espèce s’alimente aux extrémités apicale et pédonculaire du fruit et y cause l’apparition localisée de liège. Si aucune mesure n’est prise, l’espèce peut se répandre sur la totalité du fruit, qui peut se couvrir entièrement de liège.

Moyens de lutte

Les infestations peuvent être graves dans les régions où des produits nuisibles aux prédateurs naturels sont appliqués à grande échelle, et on soupçonne que des souches résistantes aux acaricides peuvent apparaître dans certains cas. La solution la plus judicieuse est probable de faire un traitement préventif automnal d’acaricide de contact dans les parcelles ayant déjà subi des infestations d’ériophyide du poirier.