Avis du 23 mai 2018 sur les maladies du pommier

Pour une copie de l'article :

FEU BACTERIEN

Dans la majorité des vergers actuellement en fleurs, les risques les plus sérieux sont prédits vers la fin de la semaine: soit le 25-26 mai pour pour les fleurs en éclosion entre le 21 et le 23 mai selon les stations. Un traitement le 24 mai (24 heures avant l’infection) permettrait de traiter efficacement toutes les fleurs d’un coup. Un bactéricide (ex: streptomycine) ou un antagoniste (ex: Blossom Protect) sont des avenues possibles. Si le traitement est fait moins de 24h avant l’infection, ou dans les heures suivants l’infection, seul un traitement bactéricide est possible. Il est important d’aller compter les fleurs encore à l’état de boutons roses et de ballons au moment du traitement pour estimer le risque associé aux fleurs qui vont éclore plus tard.

Consultez le modèle en ligne pour votre localité. Les risques calculés par les modèles ne concernent que les vergers où des cultivars sensibles ont des fleurs en éclosion aux dates visées et où des bactéries sont présentes.

TAVELURE (pluie prévue du 25 au 27 mai)

La pluie prévue au cours des prochains jours provoquera vraisemblablement une infection à risque élevé. De plus, la chaleur prévue pendant la pluie fera sortir de nouvelles feuilles après les traitements de protection. Finalement, l’accumulation de pluie risque de lessiver vos traitements pendant la journée de samedi. Concrètement, les spores qui seront éjectées samedi ne seront pas tuées par votre traitement de protection. Il faudra probablement intervenir à nouveau pendant la période de germination des spores ou le plus vite possible en post-infection

L’utilisation d’un logiciel comme RIMpro facilite la décision sur la nécessité d’un second ou d’un troisième traitement en illustrant si les spores éjectées sur la croissance après traitement ou après le lessivage peuvent ou non infecter le feuillage. Si un second traitement est appliqué (ex: pendant la période de germination ou en post-infection), pensez à le faire dans le sens contraire de celui fait avant la pluie. Un traitement en sens inverse permet d’atteindre des feuilles non ou mal couvertes la première fois.

BLANC DU POMMIER

Selon le modèle en usage (RIMpro blanc), les conditions prévues vendredi le 25 mai avant la pluie seront très propices à une infection par le blanc du pommier. Voir la fiche 109 du guide PFI pour plus de détails. Dans les vergers où cette maladie est un problème, un traitement fongicide à la fois efficace contre la tavelure et le blanc serait optimal. Par exemple, les fongicides du groupe 7 (SDHI) (ex: APROVIA, FONTELIS).

FERTILISATION, IRRIGATION, RÉGULATEURS DE CROISSANCE ET PHYTOPROTECTION (V. Philion et G. Chouinard)

L’urée foliaire utilisé comme engrais est partiellement efficace contre la tavelure. Fractionnez vos apports d’urée en mélange avec vos traitements réguliers (ex: 5 traitements à raison de 3kg/ha) entre le stade pré bouton rose et la fin mai (première semaine de juin Max). Voir la nouvelle fiche sur la fertilisation sans nuire à la phytoprotection pour plus de détails.

L’application du régulateur de croissance Prohexadione-Ca (APOGEE, KUDOS) ralentit la croissance végétative, ce qui réduit les besoins de taille et favorise la coloration et la qualité des fruits. Ce produit limite aussi fortement la propagation du feu bactérien en été. Les traitements peuvent débuter très tôt durant la floraison. APOGEE ou KUDOS sont sans effet sur les abeilles. Voir la fiche 49 pour les détails sur ces produits et la fiche 106 pour les stratégies de lutte contre le feu bactérien.

Pendant la période de la floraison, la disponibilité de l’eau dans le sol a un impact important sur la sévérité du feu bactérien. Limitez l’irrigation (goutte à goutte, etc) au minimum. Voir la fiche 106

Laisser un commentaire