Pour une copie de l'article :

Les premières spores de la tavelure du pommier (ascospores) sont arrivées à maturité au cours des derniers jours et certaines sont prêtes à l’éjection depuis jeudi le 9 avril. Les spores sont donc très en avance sur le débourrement, prévu dans au moins une semaine.

La maturation précède le débourrement quand la litière reste humide pendant des périodes prolongées comme cette année. L’accumulation des spores permet des éjections plus hâtives et donc augmente les risques associés aux infections dès le stade du débourrement. (consultez la fiche 100 du guide PFI pour plus de détails).

Stratégies d’intervention PFI (cliquez sur les liens pour plus d’information)

La stratégie la plus efficace pour réprimer la tavelure, mais aussi la plus négligée, est de prévenir une partie des éjections en éliminant la litière de feuilles au sol ou en favorisant sa dégradation. Différentes techniques sont possibles et près d’une dizaine sont décrites en détail dans le guide PFI (fiche 101). La plus populaire et la plus facile consiste à broyer autant que possible les feuilles mortes au moment du déchiquetage du bois de taille. L’application d’urée au sol est également préconisée en PFI, mais est interdite en production biologique.

Les traitements fongicides ne sont pas utiles avant l’apparition des premières feuilles (stade débourrement), mais c’est actuellement un bon moment pour finaliser la préparation de votre pulvérisateur puisque les premiers traitements contre la tavelure seront nécessaires dès la première pluie d’infection.Ne planifiez pas en fonction de “sauter” le premier traitement de l’année.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire