Trop chaud pour le feu?

Pour une copie de l'article :

Suite au webinaire du vendredi 22 mai sur le feu bactérien (disponible pour visionnement en cliquant sur le lien “enregistrements”), nous avons reçu plusieurs questions rarement discutées:

  • Est-ce que la canicule arrête le feu:

R: La bactérie est certainement ralentie et même éventuellement arrêtée quand la température dépasse le seuil de 28°C. À 34°C la bactérie ne va pas plus vite qu’à 20°C. Le modèle RIMpro est conçu pour refléter cette réalité, mais ce n’est pas le cas pour tous les modèles.

  • Une fleur éclose ce matin peut-elle vraiment être infectée demain?

R: Entre l’éclosion, la visite par un insecte, la contamination de la fleur, la multiplication des bactéries à un niveau dommageable et enfin l’infection (rosée ou pluie), il faut du temps. Les bactéries sont très rapides, mais en 24 h les infections naturelles sont à peu près impossibles. C’est pourquoi on a jamais besoin de traiter tous les jours, même avec les outils biologiques comme Blossom Protect. Le temps minimum utile entre deux traitements est d’environ 48 h. Pour éviter un trou de plus de 48 h, il peut arriver que les traitements soient appliqués sur deux jours consécutifs (ex: Mardi matin et Mercredi soir  (36 h), pour éviter des mauvaises conditions d’application (ex: temps venteux jeudi matin). Ne pas tenir compte de la biologie mène à des recommendations couteuses qui n’ont pas d’utilité agronomique. Un nouveau traitement après 24 heures… ne sert qu’au bonheur des vendeurs.

  • Est-ce que la sécheresse arrête le feu:

R: En principe, oui. En pratique, la baisse de risque ne semble pas assez forte pour qu’on puisse en tirer un avantage. Si l’irrigation des arbres est nécessaire, leur donner le minimum d’eau nécessaire par goutte à goutte. L’irrigation par aspersion est une méthode extrêmement efficace pour lancer des épidémies de feu bactérien.

  • Est-ce que la chaleur tue la levure:

R: Les applications de Blossom Protect devraient être faites le soir pour éviter la canicule, mais la chaleur ne tuera pas la levure. Comme le feu est également fortement ralenti par la chaleur (> 28°C), le temps additionnel requis par la levure pour s’installer n’a pas de conséquence sur son efficacité.

  • Est-ce que la chaleur affecte la streptomycine

R: Plusieurs tests ont été réalisés aux USA à température élevée.

 

 

 

Laisser un commentaire