Pour une copie de l'article :

Le texte sur le feu bactérien publié dans le dernier avis du RAP soulignait qu’une simple rosée pourrait suffire pour déclencher une infection par le feu bactérien. La simulation RIMpro pour plusieurs stations rapporte ce matin une infection en lien avec les fleurs écloses le 21 mai. Or ce déclenchement d’infection est probablement très “conservateur”. L’humidité relative n’était probablement pas assez élevée pour provoquer une condensation de rosée sur les fleurs et cette prévision est probablement un “faux positif”.

Si vous avez observé de la rosée sur fleurs cette nuit dans votre verger, ou si vous en observez d’ici la fin de la floraison, vous pourriez nous aider à améliorer nos modèles. SVP nous écrire (Vincent.philion@irda.qc.ca). L’information nous servira à valider le modèle de rosée sur les fleurs de pommiers qui est intégré depuis cette année dans RIMpro.

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire