Pour une copie de l'article :

INSECTES ET ACARIENS
(G. Chouinard et F. Pelletier)

Les captures de mouche de la pomme ont débuté dans quelques sites en Montérégie et dans les régions de Missisquoi, du sud-ouest de Montréal et des Laurentides.

Une baisse des captures de carpocapse de la pomme a été observée dans la majorité des vergers, mais quelques sites présentent encore des captures élevées. Les dommages sur fruits demeurent faibles en général. Selon le modèle prévisionnel, on approche du pic d’éclosion dans les régions les plus hâtives (voir le sommaire en fin de communiqué pour les prévisions par région).

Les populations de tétranyques et d’ériophyides sont en augmentation dans quelques sites, mais demeurent généralement sous les seuils d’intervention. Leurs prédateurs (phytoséides, agistèmes, Allothrombium spp.) sont présents, à des niveaux variables selon les vergers.

Parmi les autres ravageurs mentionnés cette semaine par les collaborateurs du Réseau, on note, entre autres, la présence de la cicadelle de la pomme de terre dans quelques sites ainsi que les premières mentions de l’arrivée du scarabée japonais et du scarabée du rosier.

Stratégies d’intervention PFI

Mouche de la pomme et carpocapse. Consultez les communiqués précédents.

Vous voyez des cicadelles? Lorsque celles-ci occupent uniquement les gourmands, aucune perte économique n’est à craindre (c’est souvent le cas de la cicadelle de la pomme de terre). Si les cicadelles sont présentes sur les feuilles de plusieurs autres pousses, un décompte sur 100 feuilles (3 à 5 feuilles par arbre) peut être fait. Le seuil d’intervention suggéré est en moyenne une cicadelle par feuille (excluant les gourmands). Attention, les produits efficaces contre les cicadelles peuvent décimer les populations d’acariens prédateurs, sans être efficaces sur les cicadelles adultes!

Vous voyez des scarabées? Consultez le Guide de production fruitière intégrée pour des recommandations.

Note : ces recommandations sont d’ordre général et doivent être utilisées de concert avec un programme de dépistage. Pour des  informations  détaillées  sur  les  produits  homologués  et  utilisables en période postflorale, consultez la plus récente affiche Production fruitière intégrée ou le site SAgE Pesticides. Utilisez l’onglet PFI de SAgE Pesticides pour comparer les effets principaux et secondaires des outils disponibles, trier les options selon le critère de votre choix, protéger les espèces utiles de votre verger et protéger votre portefeuille en choisissant le produit le plus approprié à votre situation.

 

SOMMAIRE DES OBSERVATIONS ET PRÉVISIONS DU RÉSEAU EN DATE DU 22 JUIN
(F. Pelletier)

Cliquez ici pour consulter le sommaire préparé chaque semaine pour les différentes régions pomicoles.

POUR PLUS D’INFORMATION EN PÉRIODE ESTIVALE

Étant donné que la période critique pour la tavelure est terminée et que la majorité des interventions de base ont été effectuées en période préflorale et postflorale, la fréquence des avertissements sera réduite au cours des prochaines semaines.

Le Réseau-pommier continue toutefois de suivre l’activité des insectes et des maladies. Nos sources d’information ci-dessous sont toujours mises à jour :

  • Messages des conseillers du MAPAQ, prévisions et observations en temps réel : cliquez ici
  • Portail des prévisions et observations du Réseau : cliquez ici

 

Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire