Pour une copie de l'article :

INSECTES et ACARIENS
(G. Chouinard et F. Pelletier)

Carpocapse

On se situe actuellement entre le vol de la 1re génération de papillons et le début de la 2e génération, selon le modèle prévisionnel du Réseau-pommier. Les collaborateurs du Réseau rapportent des captures à la baisse dans la majorité des vergers. Des captures et des dégâts récents sont observés dans une minorité de vergers seulement.

Mouche de la pomme

Une augmentation des captures a été observée par endroits au cours de la dernière semaine. Mais, dans l’ensemble, jusqu’à maintenant, moins de la moitié des parcelles ont atteint le seuil d’intervention dans les régions les plus hâtives. Selon le modèle prévisionnel, on se situe près du pic de captures pour la majorité des régions, alors qu’il est prévu au début août pour les régions de l’Estrie et de Québec (voir le sommaire par région en fin de communiqué).

Tordeuses

Peu de dommages de tordeuses à bandes obliques ont été observés par les collaborateurs du Réseau. Seules quelques interventions localisées ont été requises dans certains vergers, principalement dans la région des Laurentides. Le vol de la 2e génération de papillons devrait débuter dans environ une semaine, dans les régions les plus hâtives (Montérégie et sud-ouest de Montréal).

Acariens

Un bon contrôle des tétranyques est atteint par les acariens prédateurs (phytoséides et agistèmes) dans la plupart des vergers. Des applications d’acaricides ont été requises, de façon localisée, dans une minorité de blocs jusqu’à présent.

Pucerons

Une augmentation des observations de pucerons lanigères dans plusieurs vergers est également mentionnée par différents collaborateurs du Réseau.

Scarabée japonais

Les populations ont augmenté, au cours des deux dernières semaines, dans plusieurs vergers dans les régions de la Montérégie, Missisquoi et au sud-ouest de Montréal. Selon les observations des collaborateurs, une proportion importante d’individus (environ 25 %) sont parasités par la mouche Istocheta aldrichi.

Spongieuse

Les chenilles de ce papillon ont été extrêmement abondantes dans les forêts du sud-ouest du Québec ce printemps, certains estimant qu’il s’agit de la pire épidémie de cette espèce des 40 dernières années en Montérégie (remerciez les changements climatiques). Des pommiers ont été affectés localement, mais il est à noter que les chenilles ont maintenant complété leur développement et que la prochaine génération est attendue uniquement au printemps prochain. Les spécialistes considèrent que l’épidémie pourrait se prolonger une année de plus avant que les populations régressent naturellement. Nous vous tiendrons informés de la situation, mais sachez dès maintenant que le Bt (BIOPROTECT, DIPEL) est particulièrement efficace contre les chenilles et pourra être appliqué dès leur apparition, l’an prochain, le cas échéant.

PORTES OUVERTES AU VERGER-VITRINE DE MONT-SAINT-GRÉGOIRE LE 12 AOÛT
Image Agri-Réseau

 

C’est officiel, une journée de démonstration aura lieu le 12 août prochain, de 9 h à midi, au verger-vitrine de Mont-Saint-Grégoire!

Au programme des démonstrations et des présentations :

  • Lutte contre la tavelure : broyage de feuilles avec l’appareil « Eliminae ».
  • Désherbage mécanique : démonstration et témoignage.
  • Démonstration d’un pulvérisateur à débit d’air réduit : silencieux, efficace et sans dérive!
  • Mouche de la pomme : application du GF-120.
  • Acariens prédateurs sous la loupe.
  • Indices de risque pour la santé et l’environnement : comparaison d’une régie conventionnelle et à moindre risque.

 

Ce programme vous est offert grâce à la participation des Vergers Pierre Tremblay & Fils et de Vincent Philion, agr., phytopathologiste (IRDA), Evelyne Barriault, agr. (MAPAQ), Isabelle Turcotte, agr., Mikael Larose (IRDA) et Jacques Lasnier (AgCord).  

La situation sanitaire permet actuellement la participation maximale de 50 personnes, inscrivez-vous donc sans tarder.

 

ANALYSES FOLIAIRES : LISTE DE LABORATOIRES

Si vous avez l’intention de soumettre des échantillons pour analyse cet été, prélevez vos feuilles d’ici le début août (voir l’avertissement No 13 publié la semaine dernière) et envoyez-les à un des laboratoires offrant le service. Une liste des laboratoires agréés pour les analyses agricoles est publiée sur le site Web du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et une sélection de laboratoires spécialisés en analyse foliaire est aussi disponible sur Agri-Réseau.

PESTICIDES : ATTENTION AUX DÉLAIS AVANT LA RÉCOLTE 

Voici quelques exemples de produits utilisables en PFI pendant l’été, mais dont les délais avant la récolte dépassent les 10 jours. L’étiquette du pesticide demeure la seule source officielle : vérifiez-la toujours avant d’utiliser un produit!

INSECTICIDES ET ACARICIDES
CALYPSO : 30 jours IMIDAN : 14 jours
AGRIMEK : 28 jours INTREPID : 14 jours
NEXTER : 25 jours KANEMITE : 14 jours
BELEAF : 21 jours
FONGICIDES ET BACTÉRICIDES
KASUMIN : 90 jours SOVRAN : 30 jours
STREPTOMYCINE : 50 jours FONTELIS : 28 jours
DITHANE, MANZATE : 45 jours NOVA, FLINT, SCALA : 14 jours
APROVIA : 30 jours LUNA TRANQUILITY : 14 jours
MAESTRO, CAPTAN : 15 jours
(29 jours si la largeur du feuillage > 2m)
INSPIRE SUPER : 14 jours
 
SOMMAIRE DES OBSERVATIONS ET PRÉVISIONS DU RÉSEAU EN DATE DU 20 JUILLET
(F. Pelletier)
Cliquez ici pour consulter le sommaire préparé chaque semaine pour les différentes régions pomicoles.
POUR PLUS D’INFORMATION EN PÉRIODE ESTIVALE
Étant donné que la période critique pour la tavelure est terminée et que la majorité des interventions de base ont été effectuées en période préflorale et postflorale, la fréquence des avertissements sera réduite au cours des prochaines semaines.

Le Réseau-pommier continue toutefois de suivre l’activité des insectes et des maladies. Nos sources d’information ci-dessous sont toujours mises à jour :

  • Messages des conseillers du MAPAQ, prévisions et observations en temps réel : cliquez ici
  • Portail des prévisions et observations du Réseau : cliquez ici
Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire