RAVAGEURS DE FIN DE SAISON
(F. Pelletier)

Des captures encore nombreuses de mouche de la pomme ont été observées cette semaine dans plusieurs vergers. Quelques vergers ont atteint le seuil d’intervention pour une seconde fois cette saison.

Avec le début du vol de la 2e génération de papillons, une légère augmentation des captures de carpocapse de la pomme a été observée dans les vergers avec un historique mais, dans la majorité des vergers, les captures sont faibles et peu de dégâts sont observés.

La présence de chenilles et de chrysalides de tordeuse à bandes obliques est rapportée par les collaborateurs du Réseau et quelques dommages sont observés sur les fruits. Les captures demeurent généralement faibles. On se situe actuellement au tout début du vol de la 2e génération.

Les populations d’acariens phytophages, principalement celles du tétranyque rouge, sont stables ou encore en augmentation, selon les vergers. Les seuils d’intervention ont été atteints dans quelques blocs où les prédateurs sont moins nombreux.

Des larves et des adultes de punaise pentatomide sont observés dans certains vergers, principalement en Montérégie-Ouest. Les premiers dommages sur les fruits ont été rapportés par un collaborateur du Réseau.

Des colonies de pucerons lanigères sont présentes dans plusieurs vergers souvent avec la présence de prédateurs ou de parasitoïdes.

STRATÉGIES D’INTERVENTION DE FIN DE SAISON
(G. Chouinard)

À quelques semaines de la récolte, les interventions phytosanitaires doivent être limitées et viser prioritairement la protection des fruits. Il est important, si vous devez intervenir, de veiller à ce que ces dernières applications ne vous fassent pas perdre tous les bénéfices acquis en cours de saison! Vous devez donc :
  • protéger les prédateurs et parasitoïdes qui se sont multipliés et qui s’occupent de contrôler les pucerons, les mineuses, les tordeuses et les scarabées, entre autres. Pour cela, choisissez toujours des interventions sans danger pour vos ennemis naturels. Pour lutter contre la mouche de la pomme par exemple, préférez le GF120 aux pesticides à large spectre. Pour les tordeuses, privilégiez la taille d’été et l’éclaircissage manuel des fruits aux pulvérisations. Pour le carpocapse, préférez la confusion sexuelle pour les prochaines saisons;
  • respecter les délais d’attente avant la récolte des produits afin d’éviter de laisser des résidus de pesticides sur les fruits;
  • exercer votre tolérance : les seuils sont plus élevés en fin de saison pour plusieurs espèces, et encore plus si des prédateurs sont présents. De plus, certaines problématiques disparaîtront avec la récolte ou seront aussi bien, sinon mieux contrôlées l’an prochain;
  • consulter l’affiche et le Guide de référence en production fruitière intégrée (Guide de PFI) pour faire les choix les plus judicieux en fonction des ravageurs présents.

 

OBSERVATIONS ET PRÉVISIONS DU RÉSEAU EN DATE DU 8 AOÛT
(A. Landry)

Cliquez ici pour consulter le sommaire préparé chaque semaine pour les différentes régions pomicoles.

POUR PLUS D’INFORMATION EN PÉRIODE ESTIVALE

  • Messages des conseillers du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), prévisions et observations en temps réel : cliquez ici
  • Portail des prévisions et observations du Réseau : cliquez ici

 

Toute intervention envers un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des pesticides et de leurs risques.

BONNE RÉCOLTE À TOUS!

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire