Cécidomyie du pommier

Pour une copie de l'article :
Dasineura mali (Kieffer)    Diptera : Cecidomyiidae
Apple leaf(curling) midge icône feuilles
Larve 2–3 générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

cécidomyie du pommier (adulte)

A (photo : Jerry Cross – East Malling Research)

cécidomyie du pommier (larve)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

cécidomyie du pommier (larves et dégât)

C (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

cécidomyie du pommier (dégât)

D (photo : Arthur Agnello – Cornell University)
Caractéristiques

L’adulte est une minuscule mouche brun foncé (A), et la larve est un asticot blanc-jaune avec une teinte rougeâtre (B).

Répartition

Nouveau-Brunswick, Québec, Ontario, New York, Nouvelle-Angleterre.

Dégâts

La larve s’attaque aux feuilles et aux fleurs des pommiers et peut particulièrement nuire à la croissance des arbres jeunes ou élevés sur porte-greffe. La larve passe la majeure partie de sa vie dans une feuille enroulée (C), puis, généralement, se laisse tomber au sol pour la pupaison. Le principal symptôme d’infestation est la présence de feuilles étroitement enroulées, qui servent à l’alimentation durant les premiers stades larvaires. Par la suite, les feuilles brunissent, deviennent fragiles (D) et tombent de l’arbre.

Moyens de lutte

Il est rarement nécessaire d’utiliser des insecticides; l’espèce ne pose généralement pas de problèmes dans les vergers où des insecticides visant d’autres ravageurs sont appliqués de façon saisonnière, particulièrement à la fin du printemps, au moment où les symptômes foliaires commenceraient à apparaître.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.