Pour une copie de l'article :

Dernière mise à jour le 25 février 2018
 

Leucostoma cincta (Fr. : Fr.) Höhn.
Leucostoma persoonii Höhn.
Perennial canker of stone fruit icône tronc et branchesicône tronc et branchesicône tronc et branches

chancre cytosporéen (branche)

A (photo : William Turechek – United States Department of Agriculture, Agricultural Research Service)

chancre cytosporéen (branche)

B (photo : William Turechek – United States Department of Agriculture, Agricultural Research Service)

chancre cytosporéen (tronc)

C (photo : Wayne Wilcox – Cornell University)
Hôtes

Abricotier, cerisier, nectarinier, pêcher, prunier.

Symptômes

L’infection des petits rameaux se produit habituellement autour des bourgeons tués par le froid, des cicatrices foliaires et des blessures de cueillette et de taille. Les zones infectées sont anormalement colorées, enfoncées et zonées. Il peut s’en échapper une gomme ambrée si le rameau n’est pas mort. Il arrive souvent que les feuilles des branches infectées jaunissent, se flétrissent et meurent (A). Les rameaux et les branches morts ainsi que les bords des chancres se couvrent de protubérances noires de la grosseur d’une tête d’épingle (pycnides) qui traversent l’écorce (B). Lorsque le temps est humide, les spores sont expulsées par les pycnides sous forme de filaments de couleur chair à orangée. Les infections touchant le tronc et les branches débutent généralement dans les blessures de taille ou les tissus tués par le froid. Les chancres sont elliptiques et produisent d’énormes quantités de gomme ambrée. Ils forment souvent une série de cals annulaires concentriques traduisant l’alternance annuelle entre formation de cals et invasion des tissus cicatriciels (C).

Répartition

Maladie répandue, mais surtout nuisible dans les régions froides, comme le nord-est des États-Unis et le Canada.

Maladies et troubles similaires

Cette maladie peut être confondue avec le chancre bactérien (particulièrement chez le cerisier à cerises douces) et le chancre à Fusicoccum; ces chancres ne forment cependant pas de cals annulaires concentriques.

Moyens de lutte

Aucun fongicide n’a été homologué spécifiquement contre les Leucostoma, et les fongicides utilisés contre la cloque des feuilles et la pourriture brune ne parviennent que très peu à réduire les infections de chancre cytosporéen. L’émondage des arbres présentant des chancres permet d’éliminer la source de maladie et de prévenir l’apparition de nouveaux chancres dans le verger, tandis que l’élimination des hôtes sauvages à la périphérie du verger réduit la pression provenant de l’extérieur. La taille de formation des jeunes arbres est essentielle pour obtenir des branches charpentières formant un angle ouvert : on évite ainsi les infections qui affaiblissent les fourches des arbres plus âgés.