Tordeuse à bandes rouges

Pour une copie de l'article :
Argyrotaenia velutinana (Walker)    Lepidoptera : Tortricidae
Redbanded leafroller icône pommesicône pommesicône feuilles
Larve 2+ générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

tordeuse à bandes rouges (adulte)

A (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

tordeuse à bandes rouges (larve)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

tordeuse à bandes rouges (dégâts)

C (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

enrouleuse trilignée (larve)

D (photo : New York State Agricultural Experiment Station)
Caractéristiques

Les ailes antérieures du papillon sont gris-brun et ont une bande oblique nuancée de rouge foncé et de brun (A). La chenille est vert pâle, et sa tête, jaune ou verte (B).

Répartition

L’espèce est présente dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque principalement au pommier, mais peut aussi toucher d’autres arbres fruitiers. Les chenilles provoquent l’enroulement des feuilles; elles grignotent la surface des fruits (C) et creusent des galeries superficielles dans la chair. Ces dégâts peuvent être confondus avec ceux du petit carpocapse de la pomme (Grapholita prunivora); cependant dans le cas de la tordeuse à bandes rouges, ils ne sont pas accompagnés d’excréments rougeâtres.

Espèces semblables

La chenille de la tordeuse à bandes rouges ressemble à celles d’autres espèces de tortricidés, notamment la tordeuse à bandes obliques (Choristoneura rosaceana), la tordeuse du pommier (Archips argyrospila) et l’enrouleuse trilignée (Pandemis limitata (Robinson)) (D), mais, généralement, celles-ci sont plus grosses et ont une tête foncée.

Moyens de lutte

L’espèce peut devenir problématique dans les vergers où le programme de lutte repose sur une utilisation restreinte des pesticides ou sur une méthode de confusion sexuelle visant d’autres espèces. La présence de l’espèce et la période de vol peuvent être surveillées au moyen de pièges à phéromone. En cas d’infestation d’importance économique, des insecticides sélectifs (par exemple, Bacillus thuringiensis) ou des insecticides à large spectre peuvent être utilisés.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.