Taupins

Pour une copie de l'article :
Ctenicera sp.    Coleoptera : Elateridae
Agriotes sp.    Coleoptera : Elateridae
Click beetles icône fleurs
Adulte 1–2 générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

taupin (adulte)

A (photo : Robert Vigneault)
Caractéristiques

Le taupin est de couleur foncée (A); son corps est dur et allongé; il possède une paire d’éperons caractéristiques et parfois des marques colorées sur son thorax. Lorsqu’il est sur le dos, il arque son corps puis le détend rapidement afin de se propulser en l’air et tenter de retourner sur ses pattes, en émettant un « clic » typique.

Répartition

Il existe de nombreuses espèces de taupins, répandues dans l’ensemble des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

Le taupin s’attaque au pommier, au poirier et, parfois, à d’autres arbres fruitiers. L’adulte grignote occasionnellement les boutons floraux, les pistils et les étamines et peut être observé dans les galeries creusées par l’hoplocampe des pommes; la larve vit dans le sol et se nourrit de racines.

Moyens de lutte

Le taupin cause peu de problèmes, et la tolérance est souvent plus économique et plus judicieuse que l’intervention.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.