Phytopte du poirier

Pour une copie de l'article :
Eriophyes pyri (Pagenstecher)    Acari : Eriophyidae
Pearleaf blister mite icône feuillesicône poires
Formes mobiles 2–3 générations
Pré-bouton blanc Bouton blanc Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

phytopte du poirier (adulte)

A (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

phytopte du poirier (dégât)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

phytopte du poirier (dégât)

C (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)
Caractéristiques

L’adulte est très petit et observable à un grossissement d’au moins 15×; son corps est blanc, ovale-allongé et ressemble à une petite saucisse (A).

Répartition

L’espèce est présente dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque au poirier. On suppose que l’espèce s’alimente sous les écailles des bourgeons durant l’hiver, ce qui causerait leur assèchement et les empêcherait de se développer par la suite. Ces dommages aux bourgeons peuvent être confondus avec ceux survenant lorsque les besoins en froid de l’arbre n’ont pas été satisfaits durant l’hiver. En outre, lorsque l’espèce s’attaque aux pièces florales entre les stades du débourrement et de la floraison, elle cause l’apparition de taches liégeuses sur les fruits en développement. Ces taches sont souvent ovales, généralement déprimées et entourées d’un halo de tissus transparents. Elles mesurent 6 à 12 mm de diamètre et se rejoignent souvent. Enfin, l’espèce peut aussi causer l’enroulement des feuilles (B) ou l’apparition de cloques sur les feuilles (C); les cloques mesurent 3 à 6 mm de diamètre et, si elles sont nombreuses, peuvent rendre noire la majeure partie de la surface des feuilles.

Moyens de lutte

Un insecticide peut être appliqué à l’automne, après la récolte; il faut toutefois s’assurer qu’il n’y a aucun risque de gel pour les 24 à 48 heures suivant le traitement. Au besoin, au printemps, juste avant le début du débourrement, appliquer un insecticide mélangé à de l’huile pour améliorer l’efficacité des mesures de lutte.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.