Petit perceur du pêcher

Pour une copie de l'article :
Synanthedon pictipes (Grote & Robinson)    Lepidoptera : Sesiidae
Lesser peachtree borer icône tronc et branchesicône tronc et branches
Adulte 1–2 générations
Débourrement avancé Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

petit perceur du pêcher (adulte)

A (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)

petit perceur du pêcher (larve)

B (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)

petit perceur du pêcher (dégât)

C (photo : New York State Agricultural Experiment Station)
Caractéristiques

L’adulte est un papillon bleu métallique; ses ailes sont transparentes, et son abdomen est orné d’au moins deux bandes transversales jaunes, de sorte qu’il ressemble à une guêpe (A). La chenille est blanche ou crème avec la tête brun jaunâtre à brun foncé; elle est dépourvue de poils et possède des pattes (B).

Répartition

L’espèce est répandue dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque aux zones endommagées des branches charpentières de tous les arbres à fruits à noyau, principalement le pêcher et le cerisier. La chenille s’alimente sous la couche interne de l’écorce, tuant le cambium et annelant les tissus conducteurs, ce qui entraîne une diminution considérable du rendement dans les vieux vergers. Elle s’introduit généralement dans l’arbre par des lésions dues au chancre cytosporéen ou aux conditions hivernales, par des branches fêlées en raison de charges trop lourdes ou par des plaies laissées par la taille ou des dommages mécaniques. Elle infeste le plus souvent le haut du tronc ou les branches basses et cause fréquemment un écoulement de sève contenant des déjections (C).

Espèces semblables

Tous les stades de l’espèce sont semblables à ceux du perceur du pêcher (Synanthedon exitiosa). Toutefois, dans le cas du perceur du pêcher, la femelle adulte présente sur l’abdomen une seule bande transversale, orange et large, et le mâle présente trois ou quatre bandes jaune clair, alors que dans le cas du petit perceur du pêcher le mâle et la femelle présentent tous deux sur l’abdomen deux bandes jaune clair. De plus, le perceur du pêcher ne s’attaque qu’au tronc, près du sol ou juste sous la surface du sol. Les deux espèces se rencontrent souvent ensemble.

Moyens de lutte

Surveiller la présence de l’espèce et sa période de vol au moyen de pièges à phéromone. La confusion sexuelle est efficace contre les deux espèces dans les vergers de plusieurs hectares. De plus, un insecticide peut être appliqué par pulvérisation ou bassinage sur les plaies des branches charpentières, au moment du gonflement des bourgeons ou durant l’été.

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.