Punaise de la molène (bénéfique)

Pour une copie de l'article :
Campylomma verbasci (Meyer)   Hemiptera : Heteroptera : Miridae
Mullein plant bug icône plusieurs insectes et acariens
Larve et adulte 2 générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

punaise de la molène (adulte)

A (photo : Guy Boivin – Agriculture et Agroalimentaire Canada)

punaise de la molène (larve)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)
Caractéristiques

L’adulte est gris vert avec des taches brunes sur les pattes (A). La nymphe (B) ressemble au puceron vert du pommier ou à la cicadelle blanche du pommier. Elle est solitaire, très mobile et n’a pas de cornicules.

bonhomme triste (modérément toxique) Ces insectes sont sensibles aux insecticides des familles des organophosphates et des carbamates.

Situation

La punaise de la molène est principalement considérée comme un ravageur en Ontario, dans l’État de New York et en Nouvelle-Angleterre; cependant, si les variétés cultivées et les conditions de culture font en sorte que les œufs n’éclosent pas durant un stade propice de la formation des fruits, la punaise de la molène est considérée comme un prédateur d’acariens phytophages, d’œufs et de pucerons.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.