Septoriose

Pour une copie de l'article :
Mycosphaerella pyri (Auersw.) Boerema
Mycosphaerella leaf spot icône feuilles

septoriose

A (photo : Turner Sutton – North Carolina State University)
Hôtes

Poirier.

Symptômes

Les lésions sont principalement circulaires et mesurent 3 à 5 mm de diamètre. Elles sont blanc grisâtre à l’intérieur et présentent une marge violette distincte; de petites pycnides noires se forment à l’intérieur des lésions âgées (A). Le champignon s’attaque occasionnellement aux fruits, causant alors de petites lésions foncées.

Répartition

Maladie répandue, mais d’importance économique mineure pour les vergers commerciaux traités par pulvérisation.

Maladies et troubles similaires

Cette maladie peut être confondue avec l’entomosporiose (Diplocarpon mespili); les lésions de l’entomosporiose tendent toutefois à être plus foncées.

Moyens de lutte

L’application de fongicides contre l’entomosporiose permet de lutter efficacement contre la septoriose.

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.