Gravelle

Pour une copie de l'article :
(cause inconnue; il pourrait s’agir d’un virus)
Pear stony pit icône poiresicône poires

gravelle

A (photo : Dave Rosenberger – Cornell University)
Hôtes

Poirier.

Symptômes

Des taches vert foncé apparaissent sur les fruits en développement environ deux ou trois semaines après la chute des pétales. Les tissus entourant les zones infectées continuent de croître, ce qui cause la formation de dépressions profondes. Le centre des dépressions les plus anciennes se nécrose. Les fruits gravement infectés sont souvent très déformés, grumeleux et difficiles à trancher (A). Le tranchage permet cependant de voir les symptômes de la maladie dans tout le fruit.

Répartition

Maladie répandue; il s’agit de la virose la plus importante chez le poirier.

Maladies et troubles similaires

Des symptômes similaires peuvent être causés par la punaise de la pomme (Lygocoris communis).

Moyens de lutte

La lutte contre la gravelle se fait presque exclusivement en pépinière, par l’utilisation de matériel de multiplication sain. Au verger, les arbres présentant des symptômes au cours d’une année peuvent ne pas en présenter les années suivantes.

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.