Jaunisse du griottier

Pour une copie de l'article :
Virus du rabougrissement du prunier (PDV)
Sour cherry yellows icône feuilles

jaunisse du griottier (feuille)

A (photo : Thomas Burr – Cornell University)

jaunisse du griottier (arbre)

B (photo : Wayne Wilcox – Cornell University)
Hôtes

Cerisier, prunier.

Symptômes

Chez le cerisier à cerises acides, les jeunes feuilles présentent des anneaux ou des marbrures chlorosés jaunes; des criblures peuvent apparaître en cas d’infection grave ou avec le vieillissement des lésions. Ces symptômes réapparaissent rarement après la première année d’infection. Au cours des années subséquentes, les feuilles présentent des marbrures vertes à jaunes caractéristiques, avec chlorose internervaire, et tombent trois à quatre semaines après la chute des pétales (A). Des vagues d’apparition de marbrures et de chute de feuilles se succèdent en réaction aux fluctuations de température entre le jour et la nuit. Les arbres âgés ont un port rappelant celui des saules ou présentent des sections de bois nu en raison de la diminution du nombre de dards (B). Les fruits sont peu nombreux, mais gros. Les symptômes de la maladie sont similaires chez le cerisier à cerises douces. Les pruniers infectés ont des feuilles étroites et linéaires qui sont plus épaisses que la normale.

Répartition

L’agent pathogène est largement répandu aux États-Unis.

Maladies et troubles similaires

La jaunisse du griottier peut être confondue avec la marbrure à anneaux verts, mais s’en distingue par l’absence de taches vertes. Les deux virus en cause peuvent toutefois infecter le même arbre. Il est donc possible que des symptômes des deux maladies soient présents.

Moyens de lutte

Le PDV est présent sur les grains de pollen ou à l’intérieur de ceux-ci et peut infecter les graines. Le virus peut être transmis à des arbres sains au moment de leur multiplication ou de la pollinisation par des abeilles ou des bourdons. En pépinière, la lutte contre le PDV repose sur des programmes de certification de l’absence de virus; au verger, cette lutte repose sur l’élimination des arbres atteints.

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.