Pour une copie de l'article :

Dernière mise à jour le 25 février 2018
 

Virus de la tache annulaire de la tomate (TmRSV)
Prunus stem pitting icône racinesicône racines

picoture de la tige (arbre)

A (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)

picoture de la tige (tronc)

B (photo : Thomas Burr – Cornell University)
Hôtes

Cerisier, pêcher.

Symptômes

Les arbres affectés semblent affaiblis et montrent des signes de dépérissement généralisé (A). Les feuilles peuvent avoir un port en cuiller, devenir jaunes ou violet rougeâtre, se flétrir et tomber prématurément. L’écorce est anormalement épaisse et spongieuse; le bois sous l’écorce est très piqué et cannelé (B). Les symptômes sont particulièrement marqués dans le bois situé juste au dessus et au dessous du niveau du sol.

Répartition

Maladie répandue, virus endémique à l’Amérique du Nord.

Maladies et troubles similaires

Toute maladie ou tout trouble affectant le système racinaire ou le point de greffe peut produire des symptômes aériens similaires. La présence de dépressions et de rainures profondes dans le bois sous l’écorce est caractéristique de cette maladie.

Moyens de lutte

Le TmRSV peut survivre chez un certain nombre d’espèces de mauvaises herbes. Il est transmis par la graine chez le pissenlit et par les nématodes Xiphinema americanum Cobb et Xiphinema rivesi Dalmasso. Par conséquent, une lutte efficace contre les mauvaises herbes et la préparation du terrain avant la plantation peuvent contribuer à réduire la fréquence de cette maladie. Il faut acheter des arbres déclarés exempts de virus.