Tavelure: accumulation rapide de spores matures et développement accéléré des bourgeons

Pour une copie de l'article :

État de la situation

L’accumulation des ascospores matures a débuté très tôt en 2018 et comme les conditions météorologiques ont été optimales pour le champignon responsable de la tavelure, nous observons déjà des éjections de forte intensité au laboratoire qui sont également reflétées dans le modèle RIMpro. Les spores qui seront éjectées au cours de la prochaine pluie profiteront de l’étalement rapide des feuilles entre le stade du débourrement avancé et le pré bouton rose (selon les régions). Si les spores sont nombreuses (verger tavelé l’an dernier) et que le cultivar est sensible, les conditions seront parfaites pour une infection sévère.  Cette situation n’est pas exceptionnelle, mais s’éloigne fortement d’une saison « moyenne » où on s’attend à des éjections massives seulement à partir du bouton rose. Ajustez vos interventions à la saison.

Les variations entre les prévisions des différentes stations pour une même région sont liées aux sources des prévisions. La source est indiquée sur le graphique RIMpro. Les prévisions « Meteoblue » reflètent probablement mieux le risque à venir que les prévisions « YR.no ».

Prévisions pour Franklin selon MeteoBluePrévisions pour Hemmingford selon YR

Stratégie d’intervention

La fréquence et la qualité de vos interventions au cours des 20 prochains jours seront déterminantes pour la saison. Assurez-vous que les feuilles qui émergent après votre traitement ne sont pas atteintes par les ascospores. De même, si votre traitement est lessivé et que d’autres ascospores sont éjectées, vous devez traiter à nouveau selon le risque. Pour gérer le risque associé aux éjections qui ont lieu à mesure que votre traitement perd de l’efficacité à cause de la croissance et du lessivage, RIMpro peut vous aider.

Les traitements de  bicarbonate de potassium sont efficaces contre la tavelure lorsqu’ils sont appliqués au bon moment, soit après l’éjection des spores et le début de l’infection, mais avant que le champignon ne s’installe trop sous la cuticule des feuilles. Cette stratégie d’intervention n’est pas toujours facile à mettre en place, mais permet des économies et sauve l’environnement. La fiche sur le site de l’IRDA qui est mise à jour peut vous aider à cibler ce traitement.

L’urée foliaire utilisé comme engrais est partiellement efficace contre la tavelure. Fractionnez vos apports d’urée en mélange avec vos traitements réguliers (ex: 5 traitements à raison de 3kg/ha) entre le stade pré bouton rose et la fin mai (première semaine de juin Max). Voir la nouvelle fiche sur la fertilisation sans nuire à la phytoprotection pour plus de détails.

 

 

Laisser un commentaire