Pour une copie de l'article :

La fin de la croissance du pommier en été (bourgeon terminal) réduit radicalement les risques de propagation des maladies comme le blanc, la tavelure et le feu bactérien. C’est pour favoriser la formation de ce bourgeon terminal que les applications contenant de l’azote (ex: WUXAL) qui sont parfois recommandées jusqu’à tardivement en juin devraient être éliminées de nos habitudes.

Dans les blocs où la croissance n’est pas terminée (ex: jeunes plantations), la pluie des prochains jours et les risques de temps violent associés aux périodes caniculaires peuvent encore causer des dommages. Un traitement d’urgence à la streptomycine pourrait alors limiter les dommage du feu bactérien.

Certaines maladies plus rares au Québec comme la pourriture amère ne sont pas arrêtées avec la fin de la croissance et prennent leur élan pendant les périodes de canicules et de temps orageux. Dans les vergers avec un antécédent de cette maladie (qui coïncident souvent avec les vergers avec un historique de feu bactérien) et dans les blocs de cultivars très sensibles (ex: Ginger Gold, HoneyCrisp) il serait peut-être utile de prévenir les problèmes:

Réduire le stress: irrigation, kaolin, éviter la taille d’été

Traitement fongicide: les traitements sont peu efficaces une fois la maladie déclarée. Un traitement de Captan avant la pluie pourrait atténuer la pression. En production biologique, la prévention est beaucoup plus efficace que les fongicides homologués.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire