Tordeuse du bouton du pommier

Pour une copie de l'article :
Platynota idaeusalis (Walker)    Lepidoptera : Tortricidae
Tufted apple bud moth icône pommesicône pommesicône pommesicône feuilles
Larve 1–2 générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

tordeuse du bouton du pommier (adulte)

A (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)
Femelle à gauche; mâle à droite.

tordeuse du bouton du pommier (larve)

B (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)
Chenille saine en bas; chenille infectée par un virus en haut.

tordeuse du bouton du pommier (dégât)

C (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)

tordeuse du bouton du pommier (dégât et larve)

D (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)
Caractéristiques

L’adulte est un papillon discret; ses ailes sont grises et marbrées à la base et passent au brun à l’extrémité, avec la marge plus claire sur le bord d’attaque (A). Deux ou trois touffes d’écailles peuvent être présentes sur le dessus des ailes. La chenille est d’abord jaunâtre avec la tête noire, puis elle devient brun clair à havane grisâtre avec la tête marron, la plaque thoracique foncée et des rayures foncées le long du dos (B).

Répartition

L’espèce est présente depuis la Nouvelle-Écosse, le Québec et l’Ontario jusqu’aux États du centre du littoral de l’Atlantique.

Dégâts

L’espèce s’attaque au pommier, au poirier, au pêcher et au cerisier. La chenille se nourrit à l’intérieur d’un abri qu’elle se construit avec les feuilles autour des fruits et laisse de minuscules trous, des cicatrices irrégulières ou des galeries à la surface des fruits (C, D). Les zones où la chenille s’est nourrie peuvent pourrir ou devenir liégeuses; la chenille peut pénétrer dans le fruit par l’œil et se nourrir dans le cœur.

Espèces semblables

La biologie et les habitudes alimentaires et les dommages causés sont semblables dans le cas de la tordeuse à bandes obliques (Choristoneura rosaceana), mais les chenilles des deux espèces peuvent être distinguées par leur couleur (celle de la tordeuse à bandes obliques est plus verte) et par le fait que la tordeuse du bouton du pommier est généralement un ravageur d’importance économique seulement dans le sud de son aire de répartition, à partir de la Pennsylvanie. De plus, la période de vol est légèrement plus hâtive dans le cas de la tordeuse du bouton du pommier (calice) que dans le cas de la tordeuse à bandes obliques (nouaison).

Moyens de lutte

Éliminer les drageons des pommiers au printemps et les adventices à feuilles larges sous le houppier. L’espèce a acquis une résistance aux insecticides, et elle est de plus en plus difficile à combattre. Utiliser des pièges à phéromone et un modèle de développement fondé sur les degrés-jours pour déterminer le moment propice pour appliquer des insecticides contre les jeunes chenilles, après éclaircissage des fruits et à la fin de l’été. En cas d’infestation d’importance économique, utiliser des insecticides sélectifs (par exemple, Bacillus thuringiensis ou régulateurs de croissance) ou des insecticides à large spectre.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.