Cochenille de San José

Pour une copie de l'article :
Quadraspidiotus perniciosus (Comstock)    Hemiptera : Sternorrhyncha : Diaspididae
San Jose scale icône tronc et branchesicône tronc et branchesicône poussesicône pommesicône pommes
Larve 2–4 générations
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

cochenille de San José (adultes)

A (photo : Alan Eaton – University of New Hampshire)

cochenille de San José (larve)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

cochenille de San José (dégâts)

C (photo : New York State Agricultural Experiment Station)
Caractéristiques

Le mâle adulte est un minuscule insecte ailé brun doré teinté de rouge qui mesure environ 1 mm de longueur. Le bouclier est en forme de disque dans le cas de la femelle et ovale dans le cas du mâle et se compose d’anneaux concentriques de cire brun-gris, avec une minuscule protubérance blanche au centre (A). Le juvénile (larve mobile) est jaune vif et ressemble à un tétranyque (B).

Répartition

L’espèce est répandue et constitue un important ravageur dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque au pommier, au pêcher, au poirier et au prunier. Elle peut gravement infester le tronc des arbres et favoriser un déclin général de leur vigueur et de leur productivité, voire même tuer l’arbre. Les zones attaquées sur les fruits sont entourées de plages rouges à violettes (C). Si les fruits sont infestés en début de saison, ils peuvent demeurer petits et devenir difformes.

Espèces semblables

Le kermès de Forbes (Quadraspidiotus forbesi) ressemble à la cochenille de San José, mais elle s’en distingue par la zone rouge bombée qu’elle présente au milieu du bouclier. La cochenille ostréiforme (Quadraspidiotus ostreaeformis) est elle aussi difficile à distinguer de la cochenille de San José, mais est généralement de couleur plus claire.

Moyens de lutte

Faire une application tardive d’huile de dormance quand les tissus verts des bourgeons commencent à être visibles, mais avant le stade bouton rose. Des insecticides peuvent être utilisés contre les jeunes larves mobiles au début de l’été. Utiliser des pièges à phéromone pour surveiller la présence de mâles adultes; utiliser un modèle de développement fondé sur les degrés-jours ou un repère biologique fondé sur les captures pour prédire l’apparition des larves mobiles, après le stade calice.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.