Thrips des petits fruits et thrips des fleurs

Pour une copie de l'article :

Thrips des petits fruits

Frankliniella occidentalis (Pergande)    Thysanoptera : Thripidae
Western flower thrips icône fleursicône feuillesicône pêches

Thrips des fleurs

Frankliniella tritici (Fitch)    Thysanoptera : Thripidae
Flower thrips icône fleursicône feuillesicône pêches
Adulte Plusieurs générations
Débourrement avancé Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

thrips des fleurs (adulte)

A (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)

thrips des fleurs (dégât)

B (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)

thrips des fleurs (dégât)

C (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)
Caractéristiques

Les deux espèces sont impossibles à différencier sans un microscope. L’adulte a le corps étroit et jaunâtre, les antennes courtes et les ailes longues, étroites et fixées sur le dessus de l’abdomen (A). La larve ressemble à l’adulte, mais elle est plus petite et dépourvue d’ailes.

Répartition

Les deux espèces sont présentes depuis le Québec, l’État de New York et la Pennsylvanie jusqu’aux États du centre du littoral de l’Atlantique.

Dégâts

Les deux espèces s’attaquent au nectarinier et aux autres arbres à fruits à noyau. L’adulte infeste les fruits en développement durant la floraison et au cours du mûrissement. Lorsque la larve et l’adulte s’alimentent avant la chute de la collerette, ils causent l’apparition à la surface des fruits de cicatrices qui s’agrandissent à mesure que le fruit se développe (B); lorsqu’ils s’alimentent peu avant la récolte, ils peuvent entraîner l’apparition d’argenture ou de liège à la surface des fruits (C). En cas de grave infestation, les thrips qui s’alimentent sur les pousses terminales peuvent causer une déformation des feuilles et une ramification excessive.

Moyens de lutte

Les dégâts sont généralement plus graves dans les vergers situés à proximité de serres et en cas de sécheresse. Il peut être nécessaire d’appliquer des insecticides au moment de la chute des pétales et peu avant la récolte.

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.