Pour une copie de l'article :

DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS 
(F. Pelletier et G. Chouinard)

Selon les rapports des différents collaborateurs du Réseau, le diamètre moyen des fruits (en date du 8 juin) pour le cultivar McIntosh varie entre 8 et 15 mm dans les régions les plus avancées (Montérégie, sud-ouest de Montréal et Missisquoi). Le stade nouaison a été atteint dans l’ensemble des régions incluant celle de Québec. En Estrie, le calibre des fruits varie actuellement entre 6 et 12 mm et une bonne nouaison est observée dans la plupart des vergers et des cultivars.

TAVELURE
(V. Philion)

Les éjections inspirent l’interjection: “Oh!”
Les éjections d’ascospores de la tavelure du pommier continuent au laboratoire de battre des records; une situation partagée par d’autres chercheurs du Nord-Est des États-Unis. La pluie prévue demain pourrait encore provoquer une éjection massive de spores selon RIMpro. La fin des éjections n’aura pas lieu avant au moins une semaine dans les régions pomicoles au sud et pas avant la fin de juin dans les régions plus au nord jusqu’à Québec.

INSECTES ET ACARIENS
(G. Chouinard et F. Pelletier)

Le charançon de la prune a été actif durant la dernière semaine et la présence de quelques dégâts frais est rapportée par les observateurs du Réseau pour certains secteurs de verger. Dans la majorité des régions, on se situe actuellement dans la période du pic d’activité de ponte de l’insecte. Selon les prévisions météorologiques actuelles, la prochaine nuit serait favorable à son activité pour l’ensemble des régions.

Les captures de carpocapse de la pomme ont débuté dans la région de Québec. Les observateurs du Réseau rapportent des captures parfois importantes dans certains sites qui ne sont pas sous confusion sexuelle. Selon le modèle prévisionnel, nous sommes actuellement au tout début de la ponte (< 5 % des œufs pondus) dans les régions les plus hâtives et la ponte devrait s’étaler au-delà de la mi-juillet. Les toutes premières éclosions devraient débuter dans les prochains jours pour les régions les plus chaudes (voir le sommaire par région à la fin de ce communiqué).

Après une première mention la semaine dernière, des chrysalides de tordeuse à bandes obliques (TBO) continuent à être observées dans plusieurs régions (Montérégie, sud-ouest). Aucune capture de papillons n’a été rapportée pour le moment, mais selon le modèle prévisionnel, le vol des papillons devrait débuter la semaine prochaine dans les régions les plus chaudes (voir le sommaire par région à la fin de ce communiqué).

Image Agri-RéseauChenille de TBO s’apprêtant à passer au stade chrysalide le 4 juin dernier à Saint-Bruno. Francine Pelletier (IRDA)

Les collaborateurs du Réseau rapportent les premières observations de cicadelles, de punaises pentatomides et de pucerons verts et lanigères dans quelques vergers.

Stratégies d’intervention en PFI

  • TBO,  charançon de la prune et carpocapse : À surveiller! Consultez les communiqués des semaines précédentespour les stratégies.
  • Puceron rose : Insecte à surveiller à cette période de l’année. Il peut passer inaperçu en période préflorale, mais causer d’importants dommages si les populations continuent à se développer lors de la formation des pommes. La méthode de dépistage est décrite à la fiche 65 du Guide de production fruitière intégrée (Guide de PFI), et la stratégie de lutte est détaillée à la fiche 78.
  • Cicadelle, puceron vert et punaises pentatomides : Ces espèces sont des ravageurs secondaires qui ne nécessitent pas d’intervention à ce stade, ou qui doivent être dépistées afin de déterminer s’il y a nuisibilité réelle. Le puceron vert, par exemple, est généralement contrôlé par des prédateurs de toutes sortes. Les interventions contre les cicadelles doivent cibler les stades immatures, lorsque les populations dépassent 0,5 larve par feuille. Les punaises pentatomides peuvent être problématiques en fin de saison, mais très rarement à ce stade-ci.

OBSERVATIONS ET PRÉVISIONS DU RÉSEAU EN DATE DU 9 JUIN
(F. Pelletier)

Cliquez ici pour consulter le sommaire préparé chaque semaine pour les différentes régions pomicoles.

POUR EN SAVOIR PLUS
(G. Chouinard)

Cliquez ici pour les messages des conseillers du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), les dernières prévisions et les observations en temps réel dans les vergers pilotes du Réseau Pommier. Nos analyses de situation les plus récentes sur les maladies, les plus récentes observations sur les ascospores de tavelure et les prévisions des modèles RIMpro sont aussi disponibles en tout temps (cliquez sur les liens pour y accéder).

 

Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire