Pour une copie de l'article :

DÉVELOPPEMENT DES POMMIERS 
(F. Pelletier et G. Chouinard)

En date du 17 juin, le calibre des fruits (cv McIntosh) atteint 20-22 mm en Montérégie. Le diamètre moyen est de 18,5 mm dans la région du sud-ouest et de 16 mm en Estrie, pour les sites les plus chauds de cette région. La chute de juin a débuté dans les régions les plus hâtives combiné avec l’effet des traitements d’éclaircissage.

 

INSECTES ET ACARIENS
(G. Chouinard et F. Pelletier)

Les captures d’adultes du carpocapse sont variables selon les vergers avec quelques sites où un nombre élevé de captures a encore été observé au cours de la dernière semaine. Selon le modèle prévisionnel, le pic de captures pour la 1ère génération de papillons devrait être atteint la semaine du 22 juin dans les régions les plus chaudes. Les premières éclosions devraient débuter ces jours-ci dans ces régions mais la ponte et l’éclosion s’étaleront encore sur une longue période (voir le sommaire par régions en fin de communiqué).

Quelques dommages récents de charançon de la prune ont été observés au cours des derniers jours, limités principalement aux secteurs à risque. Bien que le pic d’activité de ponte soit passé dans la majorité des régions, l’activité de ponte peut se poursuivre un certain temps. Selon les prévisions météorologiques, plusieurs nuits favorables à l’activité de cet insecte sont prévues dans les prochains jours, certaines nuits du 17 au 22 juin, dépendamment de la région (voir le sommaire par régions en fin de communiqué).

Les premières captures d’adultes de la tordeuse à bandes obliques ont été observées à la fin de la semaine dernière en Montérégie.

Les captures de sésie du cornouiller devraient également débuter prochainement, tel qu’illustré par le cycle de développement qui suit, tiré de la fiche 84 du guide de PFI:

La présence de punaise de la molène est aussi rapportée par plusieurs collaborateurs du Réseau. Quelques dommages sur pommes ont été observés de façon localisée sur les cultivars les plus à risques mais la période critique où les fruits sont susceptibles aux dommages est passée dans toutes les régions. N’oubliez pas que la punaise de la molène est un insecte 100% utlile en période estivale: elle se nourrit de pucerons et d’acariens.

Stratégies d’intervention

  • Charançon : la période critique de surveillance pour cet insecte n’est pas terminée; demeurez vigilant lors des journées favorables, jusqu’à la fin juin.
  • Carpocapse : vous n’utlisez pas la confusion sexuelle? Une, deux ou trois interventions seront nécessaires d’ici la fin juillet pour assurer une bonne protection des fruits. Si l’historique des dommages dans vos parcelles afffectées l’an passé dépassse 3%, trois applications de produits différents seront minimalement nécessaires, avec des produits différents. Les détails sont à la fiche 76 du guide de PFI.
  • Sésie: un seuil d’intervention précis n’est pas disponible pour cet insecte, mais si l’examen des faux broussins (avec un couteau) révèle la présence de larves, des interventions préventives ou curatives sont recommandées. Les détails sont à la fiche 84 du guide de PFI.
  • Puceron rose et TBO: consultez les communiqués précédents.
  • Punaise de la molène: lire la section qui suit afin de veiller à sa protection!
EMPLOYÉS BÉNÉVOLES (ESPÈCES UTILES)
Image Agri-RéseauCette larve de TBO en mauvais état est condamnée, car parasitée par Apophua, un ichneumon présent au verger de Saint-Bruno. Francine Pelletier, IRDA

Le choix de produits non toxiques pour vos prédateurs et autres espèces utiles est crucial si vous voulez favoriser leur présence et épargner des traitements supplémentaires au courant de l’été. Consultez l’affiche Production fruitière intégrée, le tableau de la fiche 95 du Guide de référence en production fruitière intégrée (Guide de PFI) ou encore le site Web SAgE pesticides.

OBSERVATIONS ET PRÉVISIONS DU RÉSEAU EN DATE DU 16 JUIN
(F. Pelletier)

 

Cliquez ici pour consulter le sommaire préparé chaque semaine pour les différentes régions pomicoles.

POUR EN SAVOIR PLUS
(G. Chouinard)

Cliquez ici pour les messages des conseillers du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), les dernières prévisions et les observations en temps réel dans les vergers pilotes du Réseau Pommier. Nos analyses de situation les plus récentes sur les maladies, les plus récentes observations sur les ascospores de tavelure et les prévisions des modèles RIMpro sont aussi disponibles en tout temps (cliquez sur les liens pour y accéder).

 

Toute intervention de contrôle d’un ennemi des cultures doit être précédée d’un dépistage et de l’analyse des différentes stratégies d’intervention applicables (prévention et bonnes pratiques, lutte biologique, physique et chimique). Le Réseau d’avertissements phytosanitaires (RAP) préconise la gestion intégrée des ennemis des cultures et la réduction des risques associés à l’utilisation des pesticides.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire