Fiche 47

Pour une copie de l'article :

Efficacité potentielle des insecticides et acaricides

Gérald Chouinard, Yvon Morin, Robert Maheux, Sylvie Bellerose, Francine Pelletier et Maude Lachapelle

 

Les cotes d’efficacité potentielle des insecticides et des acaricides utilisables en pomiculture tiennent compte de la toxicité du produit, de sa persistance d’action et des contraintes reliées à sa période d’application. Elles ont été déterminées à partir des informations suivantes : recommandations de l’état de New York, de la Nouvelle-Angleterre, de l’Ontario, de la Pennsylvanie ainsi que des essais et des observations effectués au Québec par les conseillers et chercheurs membres du Réseau-pommier.

 

Attention!
  • L’attribution d’une cote ne signifie pas que le produit est homologué pour cet usage spécifique, ni qu’il est disponible commercialement ou qu’il est recommandé ou admissible en PFI. Pour plus de détails sur chaque produit, consultez la fiche 45 et la fiche 46.
  • Les cotes indiquent l’efficacité potentielle des produits sur le stade normalement visé pour une intervention. Cette cote tient compte de l’activité immédiate du pesticide, mais également de ses caractéristiques comme la persistance, l’activité systémique, etc.
  • Pour connaitre l’efficacité réelle de l’intervention, il faut tenir compte non seulement de sa cote d’efficacité, mais également de la période et des conditions d’application. Par exemple, un produit potentiellement efficace, mais peu persistant et appliqué juste avant une pluie, aura une faible efficacité réelle.
  • Un produit ayant une cote supérieure n’est pas automatiquement le meilleur choix! Le coût du pesticide, sa toxicité pour les abeilles et les autres organismes utiles du verger, ses effets néfastes sur l’utilisateur et l’environnement, le type de marché visé, la gestion de la résistance, etc. doivent également être considérés. À titre d’exemple, pour les vergers d’autocueillette, il est important à l’approche de la récolte d’éviter les applications qui laissent des résidus blanchâtres sur les fruits. La fiche 95 vous aidera également à choisir les produits ayant un minimum d’impacts négatifs sur les insectes et acariens utiles du verger.
  • L’efficacité des pesticides peut être modifiée lorsqu’ils sont mélangés à d’autres pesticides ou adjuvants. Dans certains cas, l’efficacité pourra être bonifiée, mais dans d’autres, l’effet pourra être nul, voir négatif. La fiche 57 vous aidera à connaître les conséquences de cette pratique.
  • Ces cotes représentent la situation moyenne pour l’ensemble des vergers : la situation peut être différente de celle dans votre verger. Dans certaines régions du nord de Montréal et dans certains vergers ailleurs au Québec par exemple, la tordeuse à bandes obliques a développé de la résistance aux organophosphorés, aux pyréthrinoïdes et au tébufénozide
  • Éviter d’utiliser des produits toxiques pour la punaise de la molène si on désire protéger son activité utile.
  • Les informations concernant les nouveaux produits et les insectes occasionnels sont fragmentaires et sujettes à révision.
Insecticide / acaricide Matière active famille chimique groupe chimique intervalle de réentrée (h) délai avant récolte (jrs) carpocapse (oeufs) carpocapse (larves) charançon de la prune cicadelle blanche (immature) cochenilles hoplocampe des pommes
ISOMATEB PHE 4 3 0 0 0 0 0
ACTARA thiaméthoxame NEO 4A 12 60 1 1 3 4 0 3
ADMIRE, GRAPPLE imidaclopride NEO 4A 24 7 1 1 2 4 2 2
AGRI-MEK abamectine AVE 6 48 28 3 2
ALTACOR chlorantraniliprole DIA-ANT 28 12 5 1 4 0 0 2 3
ASSAIL acétamipride NEO 4A 48 7 3 2 2 4 3 3
BELEAF flonicamide NIC 9C 12C 21
BIOPROTEC, DIPEL, FORAY B. thuringiensis kurstaki MIC 11A 4 0 0 2 0 0 0 0
CALYPSO thiaclopride NEO 4A 12 30 3 2 3 4 2 4
CLOSER  cyflumetofen  SUL  4C  12 6  – 3 2
CLUTCH clothianidine NEO 4A 12 7 2 3 4 2
CONFIRM tébufénozide DIA 18 12 14 1 3 0 0 0 0
DECIS deltaméthrine PYR 3A 12 1 0 3 3 3 1 3
DELEGATE, RADIANT spinétoram SPI 5 12 7 0 4 2 1 2
EXIREL cyantraniliprole 12 3 4 2 3 0 3
GF-120 spinosad SPI 5 12 0 0 0 0 0 0 0
HUILE SUPÉRIEURE huile minérale HUI 12 1 4
IMIDAN phosmet OP 1B 7-14 jrsE 14 2 3 4 1 2 3
INTREPID methoxyfénozide DIA 18 12 14 3 3 0 0 0
LANNATE méthomyl CAR 1A 5 jrs 8 2 2 2 4 3 2
MATADOR, SILENCER, WARRIOR lambda-cyhalothrine PYR 3A 24 7 0 3 3 3 1 3
MOVENTO spirotétramate DAT 23 12 7 3
NEXTER pyridabène PYRI 21A 24 25 2
AMBUSH, PERM-UP, POUNCE perméthrine PYR 3A 24 7 0 3 3 2 1 3
RIMON novaluron BEN 15 12 14 4 0 2
RIPCORD, UP-CYDE cyperméthrine PYR 3A 12-24 7 0 3 3 2 2 3
SIVANTO PRIME flupyradifurone BUT 4D 12 14 4 2
SEVIN XLR carbaryl CAR 1A 4 jrsD 75 0 2 2 4 2 2
ENTRUST, SUCCESS spinosad SPI 5 12 7 0 2 1 0 2
SURROUND kaolin 0 0 0 2 2 1 1 2
VIROSOFT CP4, CYD-X virus de la granulose MIC 4 0 0 2 0 0 0 0
Insecticide / acaricide mineuse marbrée (adultes) mineuse marbrée (jeunes mines) mouche de la pomme noctuelle du fruit vert puceron vert du pommier punaise de la molène punaise terne tordeuse à bandes obliques autres tordeuses puceron lanigère puceron rose petit carpocapse Mode d’action et/ou type de produit
ISOMATEB 0 0 0 0 0 0 0 0 3 0 0 3 confusion sexuelle
ACTARA 3 3 1 1 3 3 0 0 3 4 1 contact et ingestion, systémique
ADMIRE, GRAPPLE 3 4 2 1 4 4 2 1 2 4 ingestion, systémique local
AGRI-MEK 2 3 ingestion, systémique local
ALTACOR 3 1 4 0 1 3 4 4 ingestion, systémique local
ASSAIL 3 4 3 4 3 3 1 1 2 4 4 ingestion, systémique local
BELEAF 3 3 3 2 4 contact et ingestion
BIOPROTEC, DIPEL, FORAY 0 0 0 3 0 0 0 3 3 0 0 2 ingestion
CALYPSO 4 3 4 3 2 1 1 2 4 4 contact et ingestion, systémique local
CLOSER 4 3 3 2 4
CLUTCH 4 2 3 4 2 1 1 2 4 2 contact et ingestion
CONFIRM 0 2 0 3 0 0 0 2 2 ingestion, régulateur de croissance
DECIS 4 1 3 3 2 3 3 2 3 1 3 4 contact et ingestion
DELEGATE, RADIANT 0 3 2 4 0 4 4 4 contact et ingestion, systémique local
EXIREL 3 3 3 1 0 3 3 0 3 4 contact et ingestion
GF-120 0 0 3 0 0 0 0 0 0 0 0 0 contact et ingestion
HUILE SUPÉRIEURE 1 1 2 2 2 1 contact
IMIDAN 1 0 4 1 1 1 2 1 4 1 1 4 contact
INTREPID 0 3 0 4 0 0 3 3 0 3 ingestion, régulateur de croissance
LANNATE 2 4 2 3 3 4 2 3 3 1 2 3 contact et ingestion, systémique
MATADOR, SILENCER, WARRIOR 4 1 3 3 3 3 3 3 3 3 3 4 contact et ingestion
MOVENTO 4 3 4 ingestion, systémique
NEXTER 0 1 contact, bloque la respiration cellulaire
AMBUSH, PERM-UP, POUNCE 4 1 3 4 3 3 4 2 3 1 3 contact et ingestion
RIMON 3 2 4 4 4 ingestion, régulateur de croissance
RIPCORD, UP-CYDE 4 1 3 4 3 3 4 2 3 3 contact et ingestion
SIVANTO PRIME 4 1 4
SEVIN XLR 1 0 3 2 1 2 1 1 1 2 2 3 contact et ingestion
ENTRUST, SUCCESS 2 3 2 3 0 0 4 4 0 0 1 contact et ingestion, systémique local
SURROUND 1 0 2 2 1 0 1 1 0 2 barrière physique
VIROSOFT CP4, CYD-X 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 ingestion

Efficacité : 0 : nulle; 1 : faible; 2 : passable; 3 : bonne; 4 : excellente; – : inconnue ou ne s’applique pas.

  1. Familles chimiques : AVE : avermectines; BEN : benzoylurées; CAR : carbamates; DAT : dérivés acide tétronique; DIA : diacylhydrazine; DIA-ANT : diamides anthraniliques; HUI : huiles; MIC : pesticides microbiens; NEO  néonicotinoïdes; NIC : nicotinamides; OP : organophosphorés; PHE : phéromones; PYR : pyréthrinoïdes; PYRI : pyridazinones; SPI : spinosynes; SUL: sulfoximines.
  2. Le type d’ISOMATE à utiliser dépend de l’espèce visée; consultez les étiquettes. Un produit ISOMATE existe actuellement contre la sésie du cornouiller, le carpocapse, le petit carpocapse, et d’autres tordeuses (tordeuse orientale du pêcher).
  3. 48 h pour l’éclaircissage manuel.
  4. 14 jours pour l’éclaircissage manuel.
  5. Dépendamment de l’équipement de protection et 30 jours pour l’éclaircissage manuel.
Acaricide Matière active famille chimique groupe chimique intervalle de réentrée (h) délai avant récolte (jrs) tétranyque rouge (oeufs) tétranyque rouge (larves) tétranyque rouge (adultes) tétranyque à 2 points (oeufs) tétranyque à 2 points (larves) tétranyque à 2 points (adultes) ériophyide du pommier
ACRAMITE bifénazate CA 25 12 7 0 2 1 1 2 2 0
AGRI-MEK abamectine AVE 6 12 28 0 3 3 0 2 2 3
APOLLO clofentézine TET 10A 12B C 3 1 0 NR NR NR 1
ENVIDORD spirodiclofène DAT 23 12 7 3 3 1 3 2 1 3
HUILE SUPÉRIEUREE huile minérale HUI 12 3 1 0 3 1 0 0
HUILE D’ÉTÉF huile minérale HUI 2 1 0 2 1 0 2
KANEMITE acéquinocyl QUI 20B 12 14 2 2 2 2 2 2 0
NEALTA  cyflumetofen BAN 25 12 7  2 3 3 2 2 2 0
NEXTERG pyridabène PYRI 21 24 25 1 3 3 0 1 1 3
SURROUND kaolin 4 0 0 2 1 0 2 1

Efficacité : 0 : inefficace; 1 : passable; 2 : bonne; 3 : excellente; NR : non recommandé; – : ne s’applique pas.

  1. Familles chimiques : AVE : avermectines; BAN: benzoylacétonitriles; CA : carbazates; CAR : carbamates; DAT : dérivés d’acide tétronique; HUI : huiles; PYRI : pyridazinones; QUI : quinolines; TET : tétrazines.
  2. 48 h pour l’éclaircissage manuel.
  3. Pas plus tard que 14 jours après le calice.
  4. Cet acaricide est sans effet sur les mâles adultes.
  5. L’huile supérieure peut aussi être très efficace contre les jeunes larves de tétranyques rouges si le traitement est appliqué immédiatement après l’éclosion, par temps chaud et qu’il n’est pas suivi de pluie dans les deux à trois jours suivants.
  6. En programme d’applications répétées.
  7. Cet acaricide est moins efficace contre le tétranyque à deux points que contre le tétranyque rouge et la plus forte dose homologuée doit être utilisée. Même à cette forte dose, l’efficacité contre les adultes de tétranyques à deux points n’est que passable.

 

Cette fiche est tirée du Guide de référence en production fruitière intégrée à l’intention des producteurs de pommes du Québec 2015. © Institut de recherche et de développement en agroenvironnement. Reproduction interdite sans autorisation écrite.

bannière des principaux partenaires de réalisation et commanditaires du Guide de PFI

Ce contenu a été publié dans Guide de PFI par . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.

Laisser un commentaire