Araignées errantes

Pour une copie de l'article :

Araignées sauteuses

Araneida : Salticidae
Jumping spiders icône plusieurs insectes et acariensicône plusieurs insectes et acariens

Araignées crabes

Araneida : Thomisidae et Philodromidae
Crab spiders icône plusieurs insectes et acariensicône plusieurs insectes et acariens

Clubionidés

Araneida : Clubionidae
Sac spiders icône plusieurs insectes et acariensicône plusieurs insectes et acariens
Stades mobiles 1 génération
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

araignée sauteuse (adulte)

A (photo : Tara Sackett – McGill University)

araignée crabe (adulte Philodromidae)

B (photo : Tara Sackett – McGill University

araignée crabe (adulte Thomisidae)

C (photo : Tara Sackett – McGill University)

araignées errantes (adulte Clubionidae)

D (photo : Tara Sackett – McGill University)
Caractéristiques

Le corps d’une araignée se compose de deux parties : le céphalothorax et l’abdomen. Le céphalothorax comprend les yeux (nombre et disposition variés), les pièces buccales, les pédipalpes et les pattes (quatre paires); l’abdomen, non segmenté, comprend les structures génitales, les stigmates, l’anus et les filières (structures sécrétant la soie).

Les araignées sauteuses (A) chassent de façon active; elles ont un corps trapu, plutôt poilu et souvent de couleur vive ou iridescente, des pattes courtes et des yeux antérieurs proéminents. Elles mesurent 2 à 20 mm. Souvent, ce sont les araignées les plus communes dans le houppier des arbres.

Les araignées crabes des deux familles qui composent ce groupe prennent leurs proies en embuscade, restant immobiles en attendant que celles-ci passent. Les deux premières paires de pattes sont repliées vers l’avant, comme celles d’un crabe. Les araignées crabes de la famille des philodromidés (B) ont un corps aplati et des pattes de longueur égale, alors que celles de la famille des thomisidés (C) ont les deux premières paires de pattes plus longues que les deux autres.

Les araignées de la famille des clubionidés (D) ont le corps de couleur pâle avec peu de marques et construisent des abris tubulaires en enroulant des feuilles.

bonhomme triste (modérément toxique) Les applications d’insecticides à large spectre durant l’été nuisent à l’établissement de populations d’araignées.

Situation

De nombreuses araignées errantes peuvent être observées à la recherche de proies dans le feuillage des arbres.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.