Guêpes braconides et chalcides

Pour une copie de l'article :

Guêpes braconides

Hymenoptera : Braconidae
Braconid parasitic wasps icône larvesicône puceronsicône cochenilles

Guêpes chalcides

Hymenoptera : Chalcididae
Chalcid parasitic wasps icône larvesicône puceronsicône cochenilles
Adulte Nombre de générations variant selon l’espèce
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

mineuse marbrée (nymphe parasitée)

A (photo : Bernard Drouin – Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec)

guêpes braconides (adulte)

B (photo : Léo-Guy Simard – Agriculture et Agroalimentaire Canada

puceron (adulte parasité)

C (photo : Léo-Guy Simard – Agriculture et Agroalimentaire Canada

guêpes braconides (adulte)

D (photo : Scott Bauer – United States Department of Agriculture, Agricultural Research Service
Caractéristiques

Ces guêpes parasites sont petites et brunes ou noires. Les espèces sont difficiles à différencier les unes des autres; toutefois, les guêpes chalcides se distinguent par leurs tibias postérieurs (troisième segment des pattes) très dilatés. Elles possèdent deux paires d’ailes membraneuses et des antennes segmentées; la tête, le thorax et l’abdomen sont bien distincts. Les femelles portent souvent un ovipositeur en forme d’aiguille au bout de l’abdomen. Elles sont inoffensives pour l’humain.

bonhomme triste (modérément toxique) Ces guêpes sont extrêmement sensibles à la plupart des insecticides à large spectre.

Situation

Ces guêpes parasites s’attaquent à de nombreux insectes nuisibles, notamment le puceron vert du pommier (Aphis pomi), le puceron lanigère du pommier (Eriosoma lanigerum), les chenilles de la mineuse marbrée (Phyllonorycter blancardella) et de la tordeuse à bandes obliques (Choristoneura rosaceana) et les œufs du carpocapse de la pomme (Cydia pomonella). La femelle pond ses œufs dans le corps de l’hôte, que les larves dévorent ensuite de l’intérieur.

bonhomme sourire (peu ou pas toxique) Pholetesor ornigis (Weed), guêpe braconide, s’attaque à la mineuse marbrée (A). Macrocentrus linearis (Nees) (B) est un parasitoïde de la tordeuse à bandes obliques. Les pucerons (C) peuvent être victimes de nombreuses guêpes, notamment du genre Praon (D).

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.