Priones

Pour une copie de l'article :

Perceur des racines

Prionus laticollis (Drury)    Coleoptera : Cerambycidae
Broadnecked root borer icône tronc et branchesicône tronc et branches

Prione imbriqué

Prionus imbricornis (L.)    Coleoptera : Cerambycidae
Tilehorned Prionus icône tronc et branchesicône tronc et branches
Larve Adulte 1 génération
Pré-bouton rose Bouton rose Floraison Calice Début été Mi-été Pré-​récolte

priones (adulte)

A (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

priones (larve)

B (photo : New York State Agricultural Experiment Station)

priones (dégât)

C (photo : Arthur Agnello – Cornell University)

priones (dégât)

D (photo : Arthur Agnello – Cornell University)
Caractéristiques

Les adultes sont des coléoptères robustes noirâtres à brun rougeâtre; leur corps est large et quelque peu aplati, et leurs antennes mesurent environ la moitié de la longueur du corps (A). Les larves sont grosses, vermiformes, charnues, allongées, blanc crème à jaunâtre, possèdent trois paires de petites pattes et des mandibules noires puissantes et présentent un renflement derrière la capsule céphalique, qui est petite (B).

Répartition

L’espèce est présente dans la plupart des États et provinces producteurs de fruits de l’est de l’Amérique du Nord.

Dégâts

L’espèce s’attaque au pommier, au cerisier, au pêcher et au prunier. Les larves des deux espèces consomment le bois des racines et du collet, qu’elles évident, annèlent ou coupent (C, D); le stade larvaire peut durer trois ans ou plus. On observe chez les arbres touchés un éclaircissement et un jaunissement graduels du feuillage et la mort successive de branches. La base des jeunes arbres peut être entièrement consommée juste sous la surface du sol; dans le cas des arbres établis, il peut ne subsister que une ou deux racines, de sorte que l’arbre peut être couché par le vent.

Moyens de lutte

Éliminer les adventices à la base des arbres, pour favoriser la présence de prédateurs; installer un filet ou une moustiquaire sur 30 à 60 cm de hauteur à la base du tronc, pour empêcher la ponte. Un répulsif ou un insecticide de surface peut être appliqué sur le tronc au début de l’été.

 
bannière du CRAAQ pour le Guide d'identification - maladies, ravageurs et organismes bénéfiques des arbres fruitiers

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , , , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.


Franz Vanoosthuyse

Franz est détenteur d'une maîtrise en biologie de l'Université du Québec à Montréal. En plus de sa passion pour les insectes, il a développé des compétences en graphisme et mise en page. Professionnel de recherche au sein du laboratoire de production fruitière intégrée, il en est le responsable technique et il réalise des projets de recherche pour répondre aux problématiques entomologiques du secteur pomicole et des petits fruits.