Cloque des feuilles

Pour une copie de l'article :
Taphrina deformans (Berk.) Tul.
Peach leaf curl icône feuillesicône feuillesicône pêches

cloque des feuilles (feuilles)

A (photo : Thomas Burr – Cornell University)

cloque des feuilles (feuilles)

B (photo : William Turechek – United States Department of Agriculture, Agricultural Research Service)

cloque des feuilles (fruits)

C (photo : Mid-Atlantic Orchard Monitoring Guide)
Hôtes

Nectarinier, pêcher.

Symptômes

L’agent pathogène infecte les tissus jeunes et peu développés des feuilles et des fruits. L’infection est la plus grave lorsque des conditions fraîches empêchent le développement rapide du feuillage. Les feuilles infectées s’enroulent et se couvrent de cloques, ce qui les déforme gravement (A). Les cloques peuvent changer de couleur et devenir vert clair à violacées (B). Les feuilles gravement infectées finissent par se ratatiner et tomber. Les fruits infectés tombent de manière précoce ou restent attachés à l’arbre et se couvrent de cloques ou de protubérances ressemblant à des verrues (C).

Répartition

Maladie qui tend à être sporadique dans les vergers traités de l’est de l’Amérique du Nord.

Maladies et troubles similaires

Les dommages causés par les pucerons peuvent être confondus avec les symptômes de la cloque des feuilles. Il est toutefois rare que les pucerons causent des dommages si tôt durant la saison, et des indices de leur présence sont visibles sous les feuilles dont ils se nourrissent.

Moyens de lutte

Les spores se logent sous les écailles des bourgeons à l’automne : elles y passent l’hiver et déclenchent l’infection primaire au printemps. On peut facilement lutter contre la maladie par une seule application de fongicide effectuée au moment opportun, soit à l’automne, lorsque 90 % des feuilles sont tombées, soit au printemps, juste avant le gonflement des bourgeons.

Ce contenu a été publié dans Guide d'identification par , et . Mettez-le en favori avec son permalien.

Gerald Chouinard

Agronome et entomologiste à l'emploi du ministère de l'Agriculture, de Pêcheries et de l'Alimentation du Québec depuis 1992 et de l'IRDA depuis sa création. Depuis plus de 20 ans, il supporte les pomiculteurs et les professionnels de la pomiculture dans leur mission: produire des pommes de qualité, dans le respect de l'environnement.