Pour une copie de l'article :

Tavelure:  Trop s’inquiéter des facteurs mineurs (ex: éjections de nuit et/ou par temps froid, risque minimal d’infection, lessivage des fongicides avec moins de 10-15 mm de pluie, apparition de 0.1 feuilles) mène à des recommandations de traitements exagérées. Le logiciel RIMpro est conçu pour aider à bien cibler les périodes propices à la maladie et gérer le risque. Ce n’est pas toujours le cas avec les autres modèles qui accorde autant de poids à tous les facteurs. Si votre verger est “propre” et que vous traitez à chaque fois qu’il pleut, demandez-vous si c’est vraiment nécessaire. L’infection en cours aujourd’hui n’est pas négligeable selon les localités, mais méfiez-vous des perpétuelles recommandations de traitement “mur à mur” ou “sans faille” qui demandent à chaque fois plusieurs traitements.

Blanc: Les symptômes visibles actuellement sont liés aux infections qui ont eut lieu l’an passé. Les traitements ont pour but de limiter la propagation, pas d’effacer les symptômes de l’année passée. Comme les risques de propagation sont quasiment nuls actuellement, les traitements dirigés contre le blanc ne sont pas utiles.

Feu bactérien: Le risque pendant la floraison dépend de 4 ingrédients parfaitement réunis: 1) éclosion de fleurs, 2) contamination, 3) colonisation, 4) infection. L’éclosion est commencée et la contamination est possible dans les vergers avec un historique de feu. Cependant, la colonisation bactérienne n’est possible que lorsque la température est assez élevée pour permettre leur multiplication; ce n’est pas le cas. Aucune intervention n’est utile quand le risque est aussi faible.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire