Fiche 114

Pour une copie de l'article :

Le lièvre d’Amérique

Daniel Cormier, Robert Maheux et Yvon Morin

 

Le lièvre d’Amérique est considéré un ravageur mineur en PFI. Pendant l’hiver, il peut se nourrir de pommiers en rongeant les troncs, les branches basses et les bourgeons, principalement sur de jeunes arbres nains et semi-nains. Les dommages prennent la forme d’une coupe en biseau formant un angle de 45° nettement définie, située dans les premiers 50 cm au-dessus du sol.

lièvre d'Amérique

Pour minimiser sa présence, il faut tout d’abord éviter de créer des conditions propices à son établissement et encourager la présence de prédateurs (voir ci-après). Toutefois, si votre verger est situé près d’une zone boisée à forte densité de lièvres, des mesures supplémentaires de lutte devront probablement être envisagées. Dans ce cas, la pose d’un cylindre grillagé (voir ci-après) protégera adéquatement les pommiers des zones à risque. La chasse, le piégeage et l’utilisation de répulsifs peuvent être également utilisés, mais ils ne constituent pas des moyens de lutte durables vis-à-vis du lièvre.

 

Modification de l’habitat
  • À l’intérieur et autour du verger, veiller à éliminer tout matériau susceptible d’être utilisé par ces rongeurs pour se construire un gîte (ex : amas de détritus, broussailles, etc.).
  • Encourager la présence de prédateurs naturels tels que les renards, aigles et hiboux en ne détruisant pas les boisés naturels présents autour du verger. Les arbres matures ou de haute taille sur le pourtour du verger favoriseront également la présence des oiseaux de proie.

 

Protection des troncs : utilisation d’un cylindre grillagé

Les cylindres grillagés placés autour des pommiers offrent un niveau de protection élevé lorsque certaines règles sont respectées. Pour une protection contre le lièvre, le treillis devra avoir des mailles d’une grosseur maximale de 2,5 à 5 cm. Un maillage inférieur à 0,6 cm protégera aussi les pommiers contre le campagnol des champs. La hauteur minimale recommandée est de 50 cm. Pour une protection maximale, il est recommandé d’enfouir le bas du cylindre de 5 cm dans le sol. Au printemps, il faut s’assurer que le treillis laisse suffisamment d’espace au tronc pour son développement pendant la saison de croissance.

La Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune s’applique aussi à votre verger. Il est recommandé de consulter la fiche 20 si vous entrevoyez piéger ou chasser des animaux dans votre verger.

 

Cette fiche est tirée du Guide de référence en production fruitière intégrée à l’intention des producteurs de pommes du Québec 2015. © Institut de recherche et de développement en agroenvironnement. Reproduction interdite sans autorisation écrite.

bannière des principaux partenaires de réalisation et commanditaires du Guide de PFI

Ce contenu a été publié dans Guide de PFI par . Mettez-le en favori avec son permalien.

Daniel Cormier

Daniel Cormier est détenteur d’un baccalauréat en agronomie avec une spécialité en phytoprotection, assorti d’une mineure en agriculture biologique. Il a aussi obtenu un doctorat en entomologie à l’Université McGill. En avril 1999, Daniel Cormier s’est joint à l’IRDA à titre de chercheur entomologiste en pomiculture. Ses travaux de recherche visent principalement à développer de nouvelles stratégies de lutte contre les insectes ravageurs du pommier par l’utilisation de moyens à risque réduit pour l’environnement et en conformité avec le programme de Production Fruitière Intégrée (PFI).

Laisser un commentaire